Argh·Criar Cuervos·Le quotidien·Les jolies choses

Tempête dans le salon !

Ici ce sont les vacances… L’occasion pour moi de faire un coming out sur un sujet sensible : le rangement de notre intérieur !

Bon, on va être totalement honnête : ni Monsieur-mon-mari ni moi ne sommes ordonnés de nature. Nous avons aussi l’un et l’autre une légère tendance à garder « tout ce qui pourrait servir un jour » (m’enfin, la maison étant pleine, cela tend à passer). Avoir 3 enfants en trois ans n’a pas aidé…

Au fil du temps, j’ai lu de nombreux articles qui m’ont permis de déculpabiliser sur le sujet. A mon tour de mettre ma pierre à l’édifice. Pour résumer beaucoup de choses, je vous ai fait un schéma :

schema-de-limpossible-parentalite
L’impossible sacrifice ?

Clairement, le choix a été vite fait ! En même temps que le fer à repasser et le classement alphabétique de la bibliothèque nous avons abandonné la maîtrise de nos aménagements intérieurs.

Ce qui donne ce genre de fin d’après midi :

Le plus souvent, c’est Monsieur-Mon-Mari qui se colle au rangement. Une fois les enfants couchés, il s’attaque au séjour avec une redoutable efficacité. Il n’est pas le roi du tri : en gros il remplit les casiers sans souci de savoir avec quoi.  A posteriori cela occasionne des recherches type archéologique pour chausser la poupée Elsa ou rendre sa grande échelle au camion de pompier. Quelques mystères demeurent : nous n’avons jamais retrouvé la quatrième roue du camping car Playmobil et la télécommande de la voiture OuiOui (ou la voiture elle même) disparaissent régulièrement.

Quand ils sont particulièrement inspirés, nos trois enfants re-décorent notre cuisine (vu le style vintage d’origine, quelque part…).

Tous les jours nous nous battons. Tous les jours nous nous lamentons de l’état du séjour, des chambres, de l’entrée/aire de jeu. Ras le bol de devoir repasser derrière ces enfants mal éduqués, d’avoir honte à chaque fois que quelqu’un passe la porte d’entrée, de se justifier d’une petite voiture au milieu des toilettes ou de l’abandon d’un doudou dans une casserole sur la plaque à induction (cette dernière n’est pas encore arrivée, mais chez nous tout est possible) !

Et puis, un matin de weekend, Monsieur-Mon-Mari et moi prennons tranquillement notre petit déjeuner dans la cuisine dévastée. Nos oreilles se dressent : pourquoi n’y a t’il plus de bruit d’un coup. Avec appréhension, nous risquons un oeil dans le séjour et découvrons tous les coussins au sol, posés sur les couvertures et les plaids du salon et de la chambre d’amis. Nos trois enfants sont couchés ensemble au milieu de ce qui était l’unique espace libre de la pièce. « Chut Maman, chut Papa : on est à bord du Pont Aven et c’est la nuit alors on dort. Demain nous nous réveillerons dans un nouveau pays ou vivent des fées et des géants. »

Allez, demain il sera encore temps de leur apprendre à ranger !

3enfants-qui-jouent
Un samedi matin au paradis

Et chez vous ? Est-ce rangé comme une pharmacie (je veux bien vos trucs SVP) ou comme un champs de bataille Napoléonien ?

Enregistrer

Enregistrer

3 commentaires sur “Tempête dans le salon !

  1. Ici plutôt maison rangée… Mais j’ai appris les loulous à ranger leurs jouets et chambres des qu’ils étaient en âge de comprendre.
    Du coup la maison est à peu près correcte du moins sans les voitures au milieu du séjour, des cubes éparpillés, des puzzles éclatés, etc etc….
    Bien sûr je suis le gendarme…..
    Lol

    J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s