Argh·Les idées reçues

Non allaiter n’est pas naturel !

chatte allaitanteAujourd’hui, j’ai envie de passer un message aux personnes qui croient bien faire en fustigeant les mamans qui donnent le biberon : pour promouvoir l’allaitement maternel (auquel je suis  favorable), plutôt que de vous attaquer à des articles qui disent « cessons de culpabiliser les femmes« , j’aimerais que vous parliez plus du fait qu’allaiter un bébé est bien moins naturel qu’il n’y parait et… que l’on est deux dans l’histoire !

Macaque allaitanteLe nom de ce blog est évocateur : j’ai trois enfants. Je suis devenue maman sans rien connaitre du maternage, de l’éducation bienveillante, de la motricité libre… je suis devenue maman sans rien connaitre de l’allaitement.

Quand je suis tombée enceinte, je me suis renseignée… comme beaucoup de futures mamans. Ce qui m’a rapidement interpellée, c’est cette sensation qu’il existe deux camps : le pro et l’anti allaitement. Trouver un avis neutre et objectif sur la question est une mission quasi impossible. Le meilleur que j’ai pu consulter était dans « j’attends un enfant », le fameux « Pernoud », actualisé chaque année, (que je conseille vivement aux futurs parents). Monsieur-Mon-Mari n’avait pas d’avis tranché sur la question, même si son instinct lui faisait dire que l’allaitement était certainement bon pour le bébé (oui, je n’ai pas dit qu’il avait l’instinct pointu ou original).

dauphin allaitanteAlors, nous avons décidé de tenter. Du coup, je me suis plus documentée auprès des « pros » que des anti. Là, j’ai souvent entendu le discours suivant, plein de miel et d’idées reçues que je vous condense ici en une seule tirade (ceci est un article de blog, pas un roman) :

« L’allaitement, c’est ce qu’il y a de mieux pour ton bébé. Quoi de meilleur pour un enfant humain que du lait d’humain ? L’allaitement, c’est ce qu’il y a de plus naturel. La meilleure preuve est qu’un bébé qui vient de naître possède un instinct qui va le faire aller directement vers le sein pour téter. Tu verras, c’est très facile : il suffit d’écouter son instinct ! »

Si je suis totalement convaincue par l’argument du lait humain pour bébé humain (voir nota 1 en fin d’article), si je pense qu’en effet les vertus de l’allaitement sont multiples, je refuse de clamer qu’aujourd’hui en France l’allaitement maternel est instinctif !

Reprenons à la base

maman ours allaitanteDéfinition du mot instinct (Larousse) :

  • Qui tient à la nature d’un homme, qui n’a pas été acquis ou modifié (…)
  • Ensemble des comportements animaux ou humains, caractéristiques d’une espèce, transmis par voie génétique et qui s’exprime en l’absence d’apprentissage.
  • Impulsion innée, automatique et invariable qui régit le comportement de tous les individus d’une même espèce.
  • Avoir un don, une disposition naturelle, une aptitude à sentir ou à faire quelque chose: Avoir l’instinct du beau.

Non : l’allaitement maternel dans notre société occidentale n’est pas un instinct primaire guidé par une aptitude naturelle

Si l’enfant qui vient de naître a gardé son instinct (j’ai pu le vérifier 3 fois) d’aller gouter le sein maternel, je suis persuadée que les humaines de la société occidentale ont totalement perdu l’instinct de l’allaitement ! Le premier indice est que si avoir et nourrir au sein un enfant était réellement instinctif, les conseillères en allaitement, les cours de préparation à l’accouchement traitant du sujet n’auraient pas de raison d’être.

« Oui, mais depuis la nuit des temps les mères mammifères ont toujours allaités leurs enfants ! ».

maman kangouroo allaitanteEn effet.

Cela reste vrai pour les autres mammifères… qui ont leur instinct de mammifère intact (chez eux aussi il y a des échecs lorsqu’ils sont en captivité voir nota 2 en fin d’article). Mais pour nous, les humains, cela devient faux !

Et oui…

Au cas où vous n’auriez pas remarqué, nos cavernes sont désaffectées depuis longtemps, notre feu, parfois conscrit dans un poële à granule programmé, a été le plus souvent remplacé par une chaudière + une plaque de cuisson. On n’y a pas gagné point de vue économique ou écologique mais… c’est tellement plus confortable !

De la même que l’on ne sait plus instinctivement comment trouver de la nourriture sur une île déserte (Même dans Koh Lanta on donne des sacs de riz aux « survivants »), on manque de référence concernant l’allaitement.

hérisson allaitantePourquoi ?

Une bonne amie à moi me susurre à l’oreille « lobby du lait, lobby du lait »… Je chasse cette idée partisane pour venir à une autre (qui ne l’est pas moins) typique de notre société occidentale : sous couvert de « libération de la femme », on a vendu à nos mamans un lait qu’elles auraient très bien pu continuer à produire. En conséquence, cette génération de femmes, qui a vécu le biberon comme une liberté, a bien du mal à voir ses filles allaiter leurs bébés (un jour je ferais un comparatif biberon/sein : n’étant d’aucun camps,  je suis bien placée pour vous dire que le biberon de lait artificiel ne libère personne)

Ben c’est justement une grande partie du problème : le manque de référence !

Pour ma part, j’avais 19 ans quand je suis devenue tante… Cela a été ma première exposition à l’allaitement… et ma première exposition à un échec d’allaitement. Si ma belle-sœur a réussi à allaiter ses autres enfants, je n’ai pas vécu avec elle et n’ai jamais partagé ses bons et mauvais moments de maman allaitante. Pour être claire, avant de tomber enceinte, je peux compter sur les doigts d’une seule main le nombre de fois ou le sujet de l’allaitement a été abordé devant moi. j’ai beau être une femme plutôt sociable, tant que je n’ai pas été concernée directement, le sujet ne m’a pas vraimen intéressé. Sans aucun proche pour guider mes premiers pas d’allaitante, ben, même avec la meilleure volonté du monde, je sais après coup que le match n’était pas gagné !

cachalot allaitante 27avrLe fait est qu’il y a des échecs.

Il existe malheureusement plein de raisons pour échouer. Tenez, ma petite liste spontanée, non exhaustive, issue de ma propre expérience et de celles de mes copines mamans : Fatigue, mauvais conseils, problèmes physiologiques, douleurs diverses (ie. tranchées), enfant qui ne prend pas de poids, refuse de téter ou tête de façon inefficace, traitements médicaux…

La volonté malheureusement ne suffit pas.

Comme beaucoup de femmes enceintes, je me suis laissée porté par le discours perçu « c’est facile, laisses toi guider par ton enfant ». J’ai idéalisé, persuadée que oui, cela marcherait forcément, vu que les femmes allaitent depuis la nuit des temps…

J’ai eu tort.

L’allaitement de Fifi s’est bien passé, il nous a satisfait l’un comme l’autre. Mais, pour des raisons très différentes, les allaitements de mon aînée et mon plus jeune n’ont pas été des parties de plaisir. Aidée et entourée, j’ai tenue comme j’ai pu et aussi longtemps que j’ai pu. Mais, les blessures sont là : culpabilité, frustration, tristesse.

brebis allaitanteDe part ma triple expérience, j’ai tout de même envie de dire aux mamans qui hésitent : Cela vaut la peine d’essayer. Si vous échouez une fois (ou plusieurs), chaque histoire d’allaitement est différente et peut être que, quand vous aurez un second (ou septième) enfant, vous parviendrez à « cette symbiose ‘naturelle’ entre une maman et son petit ».

Avoir des enfants proches en âge ne gêne pas l’allaitement. Une partie de moi a même envie de dire « au contraire » : ne pas avoir besoin de préparer de biberon, pouvoir n’utiliser qu’un seul bras quand on allaite permet d’avoir deux mains et le second bras disponible pour s’occuper d’un ainé encore bébé lui-même. J’ai des souvenirs amusés d’avoir nourri Ririe de compote à la cuillère ou d’un biberon tout en prêtant mon sein à Fifi… d’avoir lu des histoires à mes ainés avec Loulou scotché à mes tétons. Clairement pratique !

Aujourd’hui mes enfants jouent à la poupée et, de temps en temps, « il faut nourrir les bébés ». Quand je vois ma Ririe ou mon Fifi (Voir nota 3 en fin d’article) lever son tee-shirt pour mettre le poupon/la peluche au sein -les biberons sont égarés depuis longtemps- j’ai espoir que l’instinct revienne. Alors haut les cœurs, continuons à faire de notre mieux, entourons nos enfants de notre amour et… tant pis si nous ne faisons pas tout comme nous l’aurions idéalement voulu !

Et vous ? Comment voyez-vous l’allaitement ?

Pour aller plus loin (cliquez sur les titres pour voir les sources) :

Nota 1 : Article sur l’allaitement de l’OMS
Nota 2 : Magnifique article : Allaitement, Comportement inné ou acquis ?
Nota 3 : oui, un jour il faudra que je leur parle à mes enfants des différences entre male et femelle, mais c’est tellement plus simple de ne rien dire que d’aller fouiller la maison à la recherche des biberons des poupées !
Nota 4 : Pour le plaisir des yeux : lien des photos de mamifères allaitantes

 

Enregistrer

2 commentaires sur “Non allaiter n’est pas naturel !

Un commentaire et ma journée s'embellit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s