Bienvenue en absurdie

Childfree

Le quotidien·Les jolies choses

Le cadeau de la maitresse

Cette année on est à la bourre… Bon Ok, c'est moi qui suis à la bourre… La fin de l'année c'est un peu beaucoup de trucs en mêmes temps, un véritable sprint, comme diraient certaines. Ce n'est que deux jours avant la date fatidique que j'ai réalisé qu'il fallait « se bouger le popotin* » si nous… Lire la suite Le cadeau de la maitresse

Le quotidien

Le jukebox

«♫ Nous n'irons plus au bois, ♫ ♫ Les lauriers sont coupés, ♫ ♫ La belle que voilà  ♫ ♫ Ira les ramasser  ♫ ♫ Entrez dans la danse, ♫ ♫ Voyez, comme on danse, ♫ ♫ Sautez, dansez, ♫ ♫ Embrassez qui vous voulez. ♫ » « Pas voulez Maman : voudrez » Cela fait plus d’un mois… Lire la suite Le jukebox

Argh·Le quotidien

Câlin spécial

Fifi est fatigué. Comme beaucoup d’enfants de 4 ans, il passe le temps de sieste à jouer seul (ou accompagné par sa sœur) dans sa chambre. Alors en fin d’après midi il devient coton d’obtenir quoi que ce soit de lui. Jouer, non il n’a pas envie. Lire, oui, mais uniquement le livre sur les… Lire la suite Câlin spécial

Le quotidien

Les doigts de la main

En week-end nous avons la (mauvaise) habitude de laisser les deux aînés regarder un dessin animé le matin pour que la maison reste calme et que le petit dernier et le parent de repos* puisse dormir leur comptant. Souvent, c'est l'insomniaque Ririe qui s'éveille en premier. Bien qu'elle soit capable de discrétion, il est rare… Lire la suite Les doigts de la main

Le quotidien·Les jolies choses

Quatre ans

Au levé ce matin, tu es venu me faire un câlin d'anniversaire. Tu avais un grand sourire. Je t'ai serré très fort dans mes bras. On s'est fait des bisous. J'ai murmuré à ton oreille « bon anniversaire ». Tes yeux pétillaient, ton sourire s'est encore agrandit. Je t'ai demandé ton âge : « Quatre ans » as-tu répondu en… Lire la suite Quatre ans

Argh·Le quotidien

Une fleur pour Maëlys*

Ce matin il fait beau et il n’y a pas trop de vent. Ce matin nous sommes (presque) dans les temps. Ce matin je n’ai pas besoin d’aller à l’agence pour travailler. Alors, Ririe, Fifi et moi partons à pied pour l’école. C’est une marche d’une quinzaine de minutes. L’occasion de commencer tranquillement la journée… Lire la suite Une fleur pour Maëlys*