#10 du mois·Le quotidien·Les idées reçues

Comment je foire les partenariats… #10dumois

Je ne suis pas faite pour vivre de mon blog ! C'est plus fort que moi… Aujourd'hui je viens de décider que zut, tant pis, je n'allais pas jusqu'au bout de mon échange de service avec Smartphoto (suis bonne fille, pour m'excuser de ne pas donner suite à leur aimable proposition, je les cite). Ce qui… Lire la suite Comment je foire les partenariats… #10dumois

Le quotidien·Les idées reçues·Logistique

Ces articles que vous ne lirez pas

Pour ne pas se laisser emporter par l'angoisse de la page blanche, Colette écrivait sur des feuilles bleues. Aujourd'hui, il n'y a plus de page blanche : la plupart des personnes qui écrivent le fond au clavier avec un ordinateur. Les romans de mon enfance ont tous été d'abord écrit sur du papier avec un stylo… Lire la suite Ces articles que vous ne lirez pas

Argh·Les jolies choses

Le marronnier de la fête des mères

Tous les ans les commerces nous proposent de fêter le dernier dimanche de mai en consommant encore plus que les autres jours… Tous les ans, on nous enjoint à nous faire plaisir avec un nouveau lisseur (j'en ai trouvé dans chacun des catalogues que j'ai consulté en préparant cet article), une machine à café dosettes,… Lire la suite Le marronnier de la fête des mères

Bienvenue en absurdie

Affectueux

Il pense avec son coeur

Le quotidien·Les idées reçues

Vêtements sous influence

En prévision d'un week-end en famille, j'ai acheté une paire de chaussure à chacun de mes deux aînés dont les souliers montraient quelques signes de faiblesse. En récupérant mes enfants à la sortie de l'école, je leur ai annoncé qu'une surprise les attendait chez nous. Déjà hors d'eux à la perspective de trois jours avec… Lire la suite Vêtements sous influence

Argh·Criar Cuervos

[article invité] Le jour où j’ai décidé de voir un psy

[Une amie a écrit ce texte que je pense universel. Ne pouvant le publier sous son nom, elle m'a fait l'honneur de me confier sa prose. C'est donc elle que vous lirez ci-dessous. Âmes sensibles, sachez que ce texte est puissant que sans fioriture…] J'aurais aimé commencer mon article par "Tout a commencé le jour… Lire la suite [article invité] Le jour où j’ai décidé de voir un psy

Le quotidien·Les idées reçues

On ne parlera pas de politique

Ma prétention n'est pas de changer le monde. Une personne seule ne peut changer le monde (certains ont essayés, ils ont eu des problèmes et/ou sont morts prématurément). Ma prétention, la même que dans la vraie vie, est d'apporter quelques petits grains de sables pour aider à construire les édifices de demain.