Argh·Les idées reçues

Pourquoi mon fils ne peut-il pas aller à l’école avec sa barrette ?

Ce titre est une vraie question liée à un constat : ma fille peut porter des jeans et des baskets pour aller à l’école. Elle peut opter pour un doudou en forme de char d’assaut à la sieste, à condition qu’il ne soit pas trop gros. Mais mon esthète de fils, dans la même classe de la même école, n’a pas le droit de mettre de barrette, et j’ai bien du mal à faire accepter le port des bracelets que je lui ai moi-même fabriqués, faute d’en trouver dans le commerce adaptés à son âge et à ses goûts.
fifille3Devenir Maman, c’est découvrir des centaines de choses, des plus grandes aux plus anodines. Une de celles qui m’ont le plus surprise, c’est l’importance du marketing sexué chez les enfants. Cela peut sembler anodin cette histoire de « rose pour les filles et bleu pour les garçons ». Pourtant, c’est loin de l’être. Le marketing sexué, la mise dans des cases dès l’entrée en maternelle de nos enfants, est la mise en musique de certains préjugés que l’on devrait au contraire combattre. Un petit garçon a le droit de jouer à la poupée, la dinette, etc. Il peut découvrir et essayer les robes de princesses, les bijoux, le maquillage. Et puis un jour il rentre à la maternelle et c’est fini : le rose, les robes c’est pour les filles. Lui est un petit garçon, il joue et doit jouer avec des dinosaures et des épées en portant des T shirts « Cars » !
fifille2bRéfléchissons plus avant : cela parait vraiment injuste pour nos petits mâles. Les filles peuvent jouer aux petites voitures sans que cela ne choque personne, mais les garçons de plus de 3 ans n’auraient pas le droit de jouer à la poupée ? Alors que nos hommes 2016 s’occupent aussi bien que nous de la vie quotidienne de nos enfants ? On accuse le marketing sexué, celui qui vous incite à acheter tout en princesse pour les filles et tout en chevalier pour les garçons (1). Pour les vendeurs, c’est super, on vend deux fois plus… Pour nous un peu moins : c’est dépenser plus en rachetant des articles de puériculture déjà possédés. Se faire plaisir en achetant des objets neufs à son 2d, 3eme ou 7eme enfant est une chose. Mais racheter des objets que l’on a déjà uniquement pour une question de couleur sous de l’influence de la société en est une autre.
Cependant, à la réflexion, ce n’est pas le point le plus inquiétant de ma constatation. Mon fils ne peut pas porter de barrettes à l’école parce que nous transportons en nous des préjugés. Mon fils ne peut pas porter de barrette à l’école parce que chacun de nous est un macho qui s’ignore. Pourquoi la petite fille qui joue aux petites voitures ne choque personne ? Parce que c’est un « garçon manqué ». Ses parents, non sans une once de fierté dans la voix vous diront : « Ma fille n’aime pas les jeux de fille », dose de mépris optionnelle dans le ton pour les filles trop « fifilles »… Pourquoi ? Parce qu’une petite fille qui veut être un garçon « s’élève » : elle veut plus, être plus fort, plus grande, plus chef.
fifillebQu’en est-il du petit garçon qui veut porter des robes de princesses ? Est-ce que sa maman (ou son papa, ne soyons pas sectaire) dira, fierté dans la voix « mon garçon est une fille manquée » ? Probablement pas. Parce que fille manquée = efféminé… Et efféminé est un vilain mot péjoratif : dans notre inconscient collectif, un garçon qui joue à la fille se diminue. Parce que dans notre inconscient, qu’on le veuille ou non, on imagine les filles inférieures aux garçons. Et tout est fait pour que cette image reste. Un exemple flagrant, parmi des centaines, nous est offert par les éditions Fleurus, bien connues des jeunes parents. Pendant que, dans la collection « petite fille » (2), Ninon joue à la secrétaire (sic) ou Jade joue à la princesse (re-sic), dans la collection « petits garçons » (3) on visite la fusée de Noé, ou le camion de Léon (re-re-sic) !
Alors, je me décide … Ce matin, mon fils est aller à l’école avec une barrette papillon orange assortie à son pull. Et pour son anniversaire, il aura un T shirt Papillon que sa maman aura floqué pour lui. Parce que les T shirt papillon pour garçon, cela n’existe pas dans le commerce.fifille5

5 commentaires sur “Pourquoi mon fils ne peut-il pas aller à l’école avec sa barrette ?

  1. Tellement … J’ai pas d’autre mot pour commenter 🙂
    Quand j’étais plus jeune, je pensais qu’il était plus compliqué d’élever une fille dans une éducation non-genrée. Mais au final, je me rends compte que c’est coton aussi de faire en sorte que nos garçons ne subissent pas non plus ces pressions sociétales de genre.
    Je ne te raconte même pas ce que ça donne au niveau professionnel, c’est affolant le nombre de réflexions et de conditionnements des personnes (professionnels petite enfance/enfance/jeunesse)

    J'aime

    1. C’est un travail de tous les jours, même dans un cadre privilégié.
      Mais on a aussi des victoires : pendant les dernières vacances, Fifi est allé au centre aéré avec un serre tête. Il l’a gardé toute la journée sans que personne ne fasse de remarque autre que « c’est super, il est assortit a tes lunettes ! »
      Merci pour vos commentaires 🙂

      J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s