Argh·Criar Cuervos·Les idées reçues

[Fibulano] Phobie

3 enfants en 3 ans fibulanophobe 1Cela a commencé vers deux ans et demi. Au début ma puce a refusé de porter un vêtement. Puis deux. Puis trois. Puis beaucoup.

Cela a commencé avec les gilets. Elle s’est mise à refuser systématiquement la grande majorité d’entre eux. Du coup, elle portait la plupart du temps toujours le même gilet… un truc en lycra pas très beau à zip.

Puis, il y a eu ce jour où Ririe a refusé en pleurant de mettre une nouvelle robe qu’elle trouvait jolie quelques secondes auparavant. En même temps, Fifi pleurait parce que lui voulait mettre la robe en question et je n’étais pas d’accord (pas sa taille !).

En bonne mère qui ne veut pas se laisser marcher en permanence sur les pieds par ses enfants, je m’insurgeais contre les caprices de ma fille. Je la grondais. L’habiller était un combat permanent. Elle refusait tous les vêtements, de plus en plus violemment. A ce rythme, je pensais qu’un jour elle irait en pyjama à l’école parce que je ne pourrais plus lui mettre quoi que ce soit.

Ce n’était pas des caprices.

C’est une de mes amies qui me l’a fait réaliser. Par hasard, elle a évoqué sa phobie. Un truc totalement stupide mais qui la handicape quand elle coud : les boutons la dégoutent. Elle ne peut pas les toucher. Elle peut à peine les regarder quand ils sont gros ou nombreux. Une de ses tantes lui avait offert toute une boite de boutons vintage quand mon amie lui avait parlé de ses travaux de couture. En l’ouvrant, il lui avait fallut toute sa force mentale pour ne pas la jeter et partir en courant. Courageusement, elle avait refermé la boite et l’avait stocké sur une étagère de son atelier, le plus loin possible d’elle.

Tous les vêtements que Ririe refusaient avaient un point commun : des boutons.

Cela s’appelle la fibulanophobie. Du latin « Fibula », agrafe pour vêtement ou cheveux avec un suffixe grec « phobie » signifiant « effroi, peur ». Une phobie c’est une peur, une angoisse ou une aversion très forte. Je suis moi-même maskaphobique (peur des masques) avec pour conséquence directe une bonne coulrophobie (peur des clowns). Une phobie c’est quelque chose d’irraisonné, d’irrationnel. Souvent, la cause est inconnue. Quand c’est trop handicapant, cela peut se traiter par une thérapie comportementale.

fibula-detail-bouton-traine01Pour confirmer le diagnostic, j’ai fait un test un peu sadique. Lors d’une session « shopping » avec les enfants, j’ai montré un T shirt Elsa (Reine des neiges) à ma fille qui réclamait ce motif depuis quelques temps. Tout de suite, elle l’a voulu. Puis, je lui ai montré que l’objet avait un bouton. Elle l’a reposé, au bord des larmes, et m’a dit « je n’en veux pas Maman, il est trop moche ».

3 enfants en 3 ans fibulanophobe 5Plus de vêtement à bouton. Je suis devenue une pro des pinces sur les leggings et je sais masquer mieux que personne les boutons de réglage des ceintures des pantalons de Ririe. Pour les T shirts, ce n’est pas difficile. Par contre trouver des gilets un peu habillés qui lui plaisent est une vraie gageure… D’autant plus que l’on achète beaucoup d’occasion et que ce n’est pas le plus courant.

D’abord sceptique, Monsieur-Mon-Mari a pu vérifier par lui-même le souci. La famille a pensé (pense peut-être toujours) qu’on laissait Ririe faire des caprices. Mais son air paniqué à chaque fois qu’on veut lui faire porter l’objet est plus parlant que n’importe quel discours.

Aujourd’hui Ririe peut les toucher sans souci sur les autres. Elle trouve particulièrement moche les boutons de décoration. Nous sommes régulièrement étonnées de voir le nombre de vêtement en comportant. A bientôt 5 ans, elle accepte depuis quelques mois porter des vêtements avec des boutons pressions.

Peut être un jour ma fille pourra porter la même robe que Marion Cotillard aux Oscar 2016 (Fibulanophobes, n’allez pas voir)

… Mais plus probablement pas.

L’important est que la phobie est stabilisée.

Et chez vous ? Y a t’il des phobies ?

PS : l’amie dont je parle dans l’article a depuis également écrit un article sur cette phobie.

il existe un groupe Facebook pour parler de cette phobie : je suis fibulanophobe

Deux autres articles de bloggers : « mademoiselle.com » et Flowrite

Enregistrer

28 commentaires sur “[Fibulano] Phobie

    1. C’est gentil d’être venu en personne approuver mon lien 🙂
      J’ai découvert que les fibulanophobes ont souvent honte de leur phobie… Alors je pense que c’est important d’en parler. Ne serait ce pour que d’autres comprennent que derrière les pleurs de leur enfant il peut y avoir autre chose qu’un caprice.

      Aimé par 1 personne

      1. C’est tout à fait normal 🙂
        Oui, c’est vrai que ça peut être difficile à comprendre pour quelqu’un qui ne l’est pas, du coup, c’est pas forcément quelque chose qu’on crie sur tous les toits 😂

        J'aime

      2. Ouais, mais quand même.
        Plus marrant, j’ai une phobie qui n’a pas de nom : le personnage de ET dans le film de spielberg me colle une peur bleue depuis toujours… Au point que je ne peux le regarder sans de gros maux de ventre (ma coulrophobie, c’est de la rigolade à coté)…. C’est vrai que j’en parle peu, car les gens trouve cet ignoble truc « mignon » et se moquent de moi !
        Mais c’est une phobie bizarre.
        Alors que des phobiques du bouton, j’ai remarqué depuis que j’y fais attention, qu’il y en a pas mal

        Aimé par 1 personne

  1. Je compatis. Mon fils de bientôt 10 ans est fibulanophobe depuis ses 3/4 ans je dirais. J’ai pris cela pour des caprices au début, je l’ai forcé, me suis battue, jusqu’à réaliser le supplice que c’était pour lui et à mettre un nom sur ce « phénomène »… Aujourd’hui il se focalise sur les boutons de fermeture des pantalons essentiellement. Il convient que c’est irrationnel mais ne peut rien y faire… Cela devient un vrai casse tête en terme vestimentaire et j’envisage sérieusement de recourir à une action thérapeutique. J’attends son adhésion totale et surtout de trouver LA personne compétente, car depuis 1 an que je cherche, je m’aperçois que beaucoup de professionnel sont interloqués par cette phobie et ne la connaisse absolument pas. Je prends toute solution sur le sujet !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et merci pour votre témoignage
      J’ai l’impression que cette phobie est malheureusement tabou Avant d’avoir une fille atteinte, j’en ignorais totalement l’existence moi aussi. Pour l’anecdote, je fais partie d’un groupe sur le sujet sur FB qui me permet d’en savoir plus sur le sujet. Il se trouve que cette phobie démarre très souvent entre 2 et 4 ans. La seule autre donnée que j’ai est qui est totalement irrationnelle est que pas mal de fibulanophobes ont subit un séjour hospitalier (une journée pour ma fille) avant d’avoir cette phobie.
      Les fibulanophobes adultes ont généralement honte de leur phobie et beaucoup n’en parlent jamais. Pourtant elle ne me parait pas plus ridicule que ma maskaphobie.
      J’ai remarqué aussi que ma fille se sent mal à l’aise dans un vêtement s’il est ajusté et qu’elle ne peut l’enlever facilement (comme par exemple un bonnet qui se noue ou un tour de cou serré.
      Pour votre fils, est ce qu’il accepte certains types de boutons/d’agrafes ? Si oui, suffit de savoir coudre pour atténuer le problème.
      Si non, il ne peut décemment passer sa vie en jogging 😦
      Les hypnothérapeutes sont réputés pour obtenir des résultats sur d’autres phobies lorsqu’elles deviennent handicapantes. Peut être est-ce une piste à creuser pour vous ?

      J'aime

      1. Je veux bien connaitre le nom de ce groupe sur FB. Bizarre cette histoire d’hôpital.. mon fils y a fait un bref séjour (mais samu et tout le tintouin quand même) un peu avant le début de cette phobie… à ce jour, je n’ai toujours pas trouvé de professionnel apte à l’aider. Je m’improvise « psy », avec son accord… à suivre !

        Aimé par 1 personne

  2. Ben dis donc… Fallait y penser.
    Comme tu dis une phobie c’est une peur irrationnelle…

    J’ai une phobie plus commune, les araignées… De la plus petite à la plus grande, les images, les documentaires… Je ne peux pas, dès que j’en vois une même en image je fais une crise d’angoisse : pleurs, tremblements, sueurs froides, mal à respirer.

    J’avais fait un article la dessus sur mon ancien blog 🙂

    Toute ma vie est rhytmée par la phobie sans m’en rendre compte, je ne mange pas en terrasse ou dehors sauf si obligée, je n’achèterais jamais une maison avec de la verdure, je ne regarde pas de documentaires animaliers (dans les moments de blanc ils montrent TOUJOURS une toile d’araignée avec une araignée dessus), j’évite les caves et les greniers, etc etc…

    Souvent les gens me disent « c’est pas la petite bête qui va manger la grosse » mais ils ne peuvent pas comprendre ce qu’est une phobie 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Une phobie est aussi un dégout irrationnel. Ma puce n’a pas peur des boutons, mais ils la dégoutent !
      La phobie des araignées n’est pas simple a vivre… j’ai une amie phobique des serpents (oui, même de celui de la rambarde chez Ikéa) qui aurait pu faire le même témoignage que toi en remplaçant le mot araignée par serpent

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,j ai mon fils de 6 ans qui a une peur terrible des boutons. Pareil au début je pensais à des caprices mais non c est bien réel. Il est suivit par une sophrologue qui pour le moment à découvert qu il avait peur des trous sur les boutons mais rien de plus. Je ne me voit pas trop avancer..
    Ou en êtes vous aujourd’hui avec cela ? Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et bienvenue 🙂
      Si vous avez besoin d’échanger je vous recommande le groupe sur le sujet, vous vous sentirez moins seule.
      Aujourd’hui ma fille (6 ans également) accepte les boutons pression sans problème. Elle m’a dit que les boutons la « dégoute ». Cette semaine elle m’a fait un début de crise parce qu’elle n’aimait pas son imper (il se ferme par 3 pression et du coup le bas reste ouvert)… du coup je lui ai (ré) expliqué qu’avoir des vêtements sans boutons (ni crochets) n’est pas évident et qu’elle doit faire des concessions. Du coup elle m’a dit qu’elle allait réfléchir… donc peut être va-t-elle parvenir a avoir un bouton de temps en temps ?
      .
      Ah, aussi, depuis quelques temps, elle accepte l’idée des boutons de réglage à la taille des pantalons à la condition que je rentre l’élastique de telle manière qu’il recouvre le bouton : elle ne supporte pas le contact d’un bouton sur sa peau.
      Pour vous aider à dédramatiser : une phobie c’est courant et irrationnel. celle ci est peu connue, mais elle n’est pas plus idiote que la phobie des araignée….
      Bonne journée

      J'aime

    2. pour ma part, je n’achète que des pantalons avec fermeture à corde (pas simple à trouver quand on ne veut pas la coupe jogging…) . Pression, agrafe, bouton, même combat ici. Ils sont tout juste tolérés sur un pull, un manteau, mais c’est « no way » sur un pantalon, parce qu’il est en contact direct avec la peau et qu’il faudrait immanquablement le toucher pour aller aux toilettes… pas simple… mais je ne désespère pas d’y arriver !

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, ici aussi elle refuse tout contact avec la peau.
        Est ce que les velcrocs sont possibles ? ma fille n’a pas de souci avec eux, au contraire elle aime le bruit et l’idée qu’elle peut facilement l’enlever

        J'aime

      2. merci pour l’info ! j’écume tous les magasins possibles… h&m et kiabi ont aussi une collection pantalon léger sans bouton et qui ne ressemble pas à un sac, ce printemps. Bonne journée

        Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s