Argh·Le quotidien·Les jolies choses

Matinée un peu à part

(en vrai c’était jeudi matin, mais il a bien fallut tout ce temps pour que je me remette)

Cela a commencé la veille quand Monsieur-Mon-Mari  m’annonce qu’il doit aller très tôt à son travail car il a un déplacement ce jour…

shivaSauf que RDV médical ce matin pour Loulou à 8h30 à l’autre bout de la ville… Donc je comptais sur lui pour emmener les « grands » à l’école.
« Suis coincé »
« moi aussi »…
La garderie sera notre solution. En partant plus tôt, je les dépose à la garderie de l’école et j’enchaîne sur le RDV de Loulou.
Suis une mère au taquet : toujours une solution !

Passons les détails sur la NDM* (pour une fois c’est Fifi qui nous l’a pourri).

7h00. Chose exceptionnelle, Monsieur-Mon-Mari se lève dès que le réveil sonne. Il squatte illico la salle de bain… Je commence mon cirque du matin : aller voir les deux aînés, câlins, « as-tu bien dormit ? ». … Par chance Ririe décide de s’habiller seule… mais suite à ses facéties nocturnes, Fifi dort à poing fermés. Bien que je m’y répugne, je le réveille. Aussi tendrement que possible.

costume.jpg7h20. Monsieur-Mon-Mari  sort de la salle de bain. Il est rasé de frais, il est habillé tout beau, il sent tout bon, il est tout prêt à l’emploi.
« Bon ben je me fais un petit café et j’y vais ».
Mon pyjama tue l’amour sur le dos (eh oh, on est en hiver et le radiateur de ma chambre ne fonctionne pas), je suis dans la chambre de Fifi qui comate dans mes bras. Fesses à l’air, Ririe me détaille en chantonnant le décor de la culotte princesse Sophia qu’elle tient à la main.

« Et le petit » dis je ?
« Ben quoi le petit ? » Répond Monsieur-Mon-Mari

A mon regard, il comprend qu’il n’a pas le choix… Avec un soupir d’homme pressé-qui-a-un-boulot-une-mission-je-travaille-pour-l’état-français-moi-madame le papa poule va lever Loulou, le changer, l’habiller pendant que je m’occupe des deux ainés et trouve le temps d’enfiler des sous vêtements, un pantalon et un haut non assortis.

7h35. Toute la famille dans la cuisine… Petit déjeuner ! Loulou prend son biberon sur mes genoux. Ririe et Fifi réclament des tartines/sandwich de Mme Loik (notre drogue familiale).

7h40. Monsieur-Mon-Mari est parti vers ses aventures… il aura peut être quelques minutes de retard mais il a mit sa cape de super héros sur son costume et son manteau tout neuf.

7h58. Chaussures au pieds, manteau sur le dos, tout le monde est dehors. Le sac à mains à un bras, le fourre tout avec les dossiers pro, les gouters et mon déjeuner à l’autre, je tends deux doigts d’une main pour aider Loulou à descendre l’escalier devant la maison. J’ouvre la voiture, les castors junior grimpent dans le désordre en voiture.

8h04. Je démarre le char… il y a trop de buée pour partir… Ventilation à fond, j’essuie le pare-brise tant bien que mal et hop on roule.

8h05. PLOCK PLOCK PLOCK PLOCK

8h05 et 8 secondes. Je jure intérieurement, arrête le char en plein milieu de la route, allume les feux de détresse et sort faire le tour du tank… Elle me regarde. Je jurerais qu’elle se fout de moi : la roue avant droite est à plat.roue-crevee

Bien évidemment la poussette est dans la maison, 50 mètres plus bas.

wonder woman.gifDécision/Action, Suis une mère au taquet : toujours une solution !
Je reprends le volant, gare le char en terrain plat, commande : « les enfants, vous ne bougez pas de la voiture, je vais chercher la poussette et on va à pied à l’école ».
Au pas de charge, je descends la rue, ouvre ma maison, attrape la poussette, la déplie, ressort, remonte la rue tout en appelant le cabinet médical pour repousser le rendez-vous.

Loulou sanglé sur la poussette, trop content (cela faisait bien un mois que l’on avait réussi à la mettre de côté), Ririe tient la poignée gauche, Fifi la droite, et en route (à pieds). Hauts les cœurs, il ne pleut pas se matin, je motive mes enfants à presser le pas, sue dans mon chaud manteau, les pieds en feu dans mes chaussures de filles.

8h36. Arrivés pile à l’heure à l’école, on est trop forts !

victoire

8h50. De retour avec la poussette à la voiture, j’ai mit le petit à l’arrière, fenêtres ouvertes. Loulou riait de se parc improvisé. Il a retrouvé tout plein de trésors et s’est mit à jouer gentiment. J’ai ouvert le capot, récupéré le cric, la manivelle et commencé à démonter la roue.

8h58. Une voiture se gare à contre sens. Super voisin (croisé au marché quelques minutes plus tôt) a changé son planning du matin, il prend le relais pour finir la manœuvre. Au moment ou il attaque le dernier boulon, mon téléphone sonne. Une copine demande où je suis : son mari croisé le matin se traite de tous les noms de ne pas m’avoir accompagné pour m’aider !

La roue de secours en place, Loulou et moi avons pu rouler jusqu’au cabinet médical. L’attente fut longue (puisque nous avions raté notre tour), mais mon cœur était heureux d’avoir un entourage amical aussi formidable.

L’histoire de la roue continue ici (cliquer sur le lien)

Et vous ? votre entourage est il aussi formidable ?

*Nuit de m**** ou NDM c’est par exemple ceci :Véronique Gallo – Vie de mère : Nuit de merde

3 commentaires sur “Matinée un peu à part

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s