Les livres

Les livres délivrent

1 étagères de livres pour enfant

On commence à se connaître un petit peu n’est-ce pas ?

Alors je peux vous confier un problème familial… comme une tare, tellement cela prend de place chez les uns et les autres : les livres ! Depuis toujours, mon monde est rempli de livres… c’est une passion lourde et encombrante. L’éclectisme est de mise et, chez moi, pas de frontière entre la littérature classique et la chick’ lit (les romans de filles).
Adulte, j’ai continué à vénérer mes livres d’enfants, tout en les partageant au fil du temps avec des enfants qui me sont importants … Aujourd’hui, j’ai mes préférés qui attendent que mes enfants soient en âge d’en profiter. Les livres de ma petite enfance par contre euh… disons qu’ils ont eu une belle vie…

Aujourd’hui, nos trois enfants sont touchés à leur tour par cette manie familiale. Bébés, deux de nos trois poussins mangeaient littéralement les livres et les journaux. Quel bonheur de récupérer un magazine pas encore lu mais déjà mâché !
biblio bureauRirie est atteinte de façon dramatique. Elle peut pleurer si elle ne trouve pas le volume qu’elle cherche, feuillette les magazines publicitaires à la recherche des quelques mots simples qu’elle connaît, parcourt des Martine pendant ses insomnies. Ne sachant pas encore lire « pour de vrai » (à son grand dam), Elle retient par cœur des volumes entiers (en particulier les Barbapapa et les Petit Ours Brun) afin de les « lire » à ses frères (oui… elle les récite… mot pour mot…).
Fifi, le moins obsédé
de la famille à ce jour, peut dormir avec un livre pour peu qu’il traite de bateau, de tracteurs, ou de quelque chose qui se bricole (un peu monomaniaque mécanique mon fils). Son esprit cartésien est aussi attiré par les imagiers : une place pour chaque chose et chaque chose à sa place… Le soir, avant de se coucher, il a (entre autres manies) l’habitude de ranger ses livres par ordre de taille sur sa table de chevet.
Loulou est assez volage… Comme pour tout : il a deux ans. Il peut passer d’un livre à l’autre ou se focaliser sur un seul volume. Dès qu’il voit un livre pour enfant il le pointe frénétiquement en disant « a li’ à li’ ! » jusqu’à ce qu’on le lui lise.  En ce moment, il est obsédé par une histoire issue d’un Pomme d’Api… Les 3 pages volantes sont seules, le reste de la revue probablement éparpillé dans la maison. Tous les soirs, il refuse de se coucher tant que Monsieur-Mon-Mari ne lui a pas fait la lecture de « son » histoire.

Aujourd’hui, pour m’amuser un peu, et inaugurer en famille la nouvelle rubrique « les livres » de 3 enfants en 3 ans, J’ai demandé à chacun de choisir son livre. Ce qui m’a amusé c’est qu’aucun d’eux quatre n’a hésité… et chacun savait exactement pourquoi je devais parler de son livre. Voici la récolte :

 

Loulou aime livre bébéBonjour mon bébé !

Bébé se réveille, joue, mange, pleure, etc.

Cadeau de naissance (pour Fifi), ce livre est à destination des tout petits (moins de deux ans). Loulou n’a pas été très spécifique sur les raisons de son choix… Il aime mettre les doigts dans les trous de chaque page et réagit à tous les objets dessinés. Le graphisme est simple, peu de couleurs et fonctionne bien. Les sons lus font réagir un enfant de moins de un an. L’auteure est une pédo-psychanaliste (comme souvent quand on parle de livre pour les bébés). Pour l’anecdote, il y a une grosse faute d’orthographe à une page. Étonnée, la nounou de Loulou (il a le droit d’amener un livre ou un jouet chez elle) a vérifié… Il semblerait que, le mot en question puisse réellement s’écrire « cuiller ». Perso, je doute… Je pencherai plus pour un souci de relecture (le livre a été imprimé en chine).

Bonjour mon bébé ! Texte de Christel Denolle, illustrations d’Emiri Hayashi
Edition Nathan, livre cartonné de 12 pages, disponible d’occasion (pas vu en librairies bien qu’il date de 2013)

Fifi aime OuiOuiOui-Oui, mon ardoise magique !

Grace à l’ardoise magique, l’enfant peut illustrer les histoires de Oui-Oui.

Cadeau d’une amie de la famille à Ririe. Vous étiez prévenus : quand Fifi prend un livre, y’a forcément une histoire de véhicule motorisé quelque part… En l’occurrence on peut ici admirer la voiture, les outils, et même l’avion de Oui-Oui. L’histoire a peu d’intérêt, mais le format est plaisant. Fifi l’a choisi « parce qu’on peut dessiner tous pleins d’objets et qu’il y a des couleurs rigolotes ». En effet, avec un feutre « à eau », l’enfant fait sur l’adoise des motifs qui apparaissent aux couleurs de l’arc en ciel. De la part de mon enfant qui ne dessine jamais, c’est amusant !

Oui-Oui, mon ardoise magique ! Auteur non crédité
Edition Hachette Jeunesse, livre cartonné de 12 pages, disponible en librairies

Ririe aime MartineMartine petit rat de l’opéra

Martine rêve de devenir une grande danseuse comme son amie Françoise. Alors elle travaille dur, sous l’œil attentif du petit chat Minouche.

Nous avons offert une bonne partie de la collection des Martine à Ririe pour Noël 2015. Depuis, nous les lisons ensemble régulièrement. Cet album a retenu son attention car danseuse est l’un des métiers qu’elle souhaiterait faire (NDLR avec médecin, policier et pompier), même si elle n’aime pas trop aller à sa leçon de danse du mardi. Ce volume a pour particularité qu’il illustre les différents fondements (positions, attitudes et même sauts) de la danse classique.

Martine petit rat de l’opéra, texte de Gilbert Delahaye, illustrations de Marcel Marlier
Edition Casterman, 24 pages, disponible en librairie (nouvelle édition, couverture à dominante rose*)

Ririe aime le BoscherMéthode Boscher ou La journée des tout-petits

Méthode « à l’ancienne » pour apprendre à lire et à compter.

Ce livre m’a été recommandé par plusieurs sources non connectées lorsque Ririe a commencé à s’intéresser au sujet de façon obsessionnelle. Elle a immédiatement flashé sur les graphismes à l’ancienne et, bonheur ultime : « y’a plein de lettres partout ! » Elle le feuillette régulièrement, apprend puis oublie les pages. Nous avions commencé ensemble en apprenant dans l’ordre… mais Ririe a vite montré qu’elle préfère lire seule et dans le désordre. Elle n’a pas choisi ce livre en premier car « ce n’est pas une histoire ». Mais elle vous le présente car le Boscher la suit partout où elle va.

Méthode Boscher ou La journée des tout-petits, de M. Boscher, V. Boscher, J. Chaperon (instituteurs) et MJ Carré.
Edition Belin, 80 pages, disponible en librairie

Maman aime MartineMartine en avion

Martine prend l’avion pour Rome avec sa maman. Son chien Patapouf se glisse sans les bagages.

Plutôt que de vous avouer directement quels sont mes deux écrivains favoris**, j’ai choisi de vous présenter ce livre, l’un des rares qui aient survécus à ma petite enfance. Martine était trop féminine pour figurer dans mes héros d’enfance préférés (est-ce pour cela que ce livre existe toujours dans un état correct ?). Cependant, petite fille de pilote, avec une maman ayant longtemps travaillé dans le domaine aéronautique, je pense que le titre de mon unique Martine n’est pas un hasard…  Certaines pages sont gravées dans ma mémoire de petite fille. Je me souviens d’avoir passé des heures à détailler chacune des images où figure l’avion (en particulier la couverture et l’intérieur cockpit).
En le feuilletant avec mes yeux d’adulte, j’aime toujours autant les illustrations, et constate que les conditions de voyage aérien n’ont pas évolué dans le bon sens depuis 1965 (année de la première édition).

Martine en avion, texte de Gilbert Delahaye, illustrations de Marcel Marlier
Edition Casterman, 24 pages, disponible en librairie (nouvelle édition, couverture à dominante rose*)

Monsieur-Mon-Mari et le loupLe Loup qui voulait faire le tour du monde

Loup s’ennuie dans la forêt. Il décide réaliser un rêve et faire le tour du monde.

C’est par une de ses fameuses rondes que ce livre est arrivé chez nous (on envoie un livre à un.e inconnu.e et on en reçoit un autre d’un.e inconnu.e). Le coup de foudre fut général et immédiat. Monsieur-Mon-Mari a choisi Loup car il parle du voyage, thème cher à son cœur (il vous épargne le récit économico-politique sur lequel il s’endort le soir ces temps-ci). Ce livre est celui qu’il préfère lire à ses enfants. Il apprécie particulièrement les cartes postales de Loup, et sa visite à la reine d’Angleterre le fait rire à chaque fois qu’il lit le recueil.

Le Loup qui voulait faire le tour du monde, texte d’Orianne Lallemand, Illustrations d’Eléonore Thuillier.
Editions Auzou, 32 pages, disponible en librairies

Et vous ? Quel est votre livre d’enfant préféré en ce moment (ou depuis toujours 😉 ?

* C’est un hasard total s’il y a deux ‘Martine’ dans la sélection. Pour information, les textes de la série Martine ont étés actualisés et les éditions revues récemment (en 2016)

**Régine Deforges et Emile Zola sont mes deux auteurs préférés depuis l’adolescence… contrairement aux apparences, ils ont des points communs, à commencer par un esprit frondeur et la passion pour l’Histoire.

Nota : Je précise qu’aucune maison d’édition ne me sponsorise (vu ce que je dépense en livre par an, ce n’est pas juste !) et que je ne suis pas libraire… Juste une passionnée des livres.

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires sur “Les livres délivrent

  1. J’adore! « Martine, petit rat de l’Opéra » toute mon enfance!!!
    Bravo de stimuler leur envie de lire! Les miens aussi adorent les livres ( ils sont un peu plus grands que vos castors juniors mais il m’a semblé voir passer cette histoire de loup, un jour…) et je pense que c’est une belle manie. 😉
    Belle soirée!

    J'aime

Un commentaire et ma journée s'embellit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s