Les jolies choses

Ma vie en musique [Défi]

Mes copine Picou Bulle et le rire des anges ont relevé avec brio le défi de Touzazimutine que je découvre par cette occasion. Le thème de ce défi? « Les musiques qui ont jalonné votre vie. La musique a un fabuleux pouvoir d’évocation, certains morceaux vous projettent directement dans un moment de votre passé. J’aimerais que vous nous parliez de ces morceaux qui ont jalonné votre existence (avec extraits musicaux si possible). »

N’ayant pas encore participé à ce genre de jeu, j’ai trouvé que le thème est assez idéal pour me lancer.

Alors…

Les musiques dans ma vie…

Vaste sujet quand on sait que ma vie est musique, même si, paradoxalement, je ne joue officiellement d’aucun instrument. Née avec l’oreille absolue, j’ai eu quelques déboires avec une prof de piano et aujourd’hui je m’en veux pas mal d’avoir un aussi mauvais niveau sur cet instrument. Si tout va bien, à la rentrée, mes deux aînés commenceront leur apprentissage. L’un des deux est déjà passionné de chansons. J’espère qu’ils réussiront mieux que moi à jouer d’un instrument.

 

Mes premiers souvenirs

La musique fait partie de moi… elle est présente depuis avant ma naissance car ma maman est une très bonne pianiste qui a toujours été passionnée par la musique classique et le jazz. Aussi loin que je puisse me rappeler, j’ai l’image d’elle se mettant au piano pour quelques minutes ou une heure entière.

Mes premiers souvenirs sont du Chopin, du Beethoven et toute sorte de morceaux dont j’ignore les titres mais que mon inconscient fredonne par cœur à la première notre.

Si je dois en choisir un seul… je pense que je prends le petit nègre de Debussy (maman le joue plus lentement que dans cette version) et ce pour deux raisons : j‘adore le moment ou les deux mains sont l’une au-dessus de l’autre, j’ai toujours trouvé cela beau. Mais aussi c’était un des morceaux que ma mère jouait pour que je danse au son de son piano. Des souvenirs de complicité à deux. Je mettais une vieille robe de mes tantes trouvée dans la maison de famille et je dansais en tournant autour d’elle et de l’instrument.

 

Mon grand-père maternel

Je ne peux pas vous parler de ma vie en musique sans évoquer Papé. Papé était un ancien militaire de carrière. Il avait pris un malin plaisir à m’apprendre les paroles de certaines chansons de Brassens (Gare au gorille). Il chantait tout le temps. Et quand il ne chantait pas, il racontait des histoires passionnantes ou récitait des pièces de théâtre entièrement de mémoire, faisant chacun des personnages. Mon Papé avait une mémoire exceptionnelle, oui. C’était un homme exceptionnel sur tellement de points qu’il faudrait un livre entier pour que je vous le raconte.

518Azr5ZtSL._AC_US218_Mes cousins, mes frères ou moi avons tous voyagés tassés dans sa voiture, traversant la France avec sa BX blanche, au son des opéras comiques, une de ses grandes passions musicales. De lui j’ai hérité un gout immodéré pour Offenbach, avec les Gaités Parisiennes bien sûr (oui, Papé était un coquin), mais c’est surtout la Belle Hélène qui m’a marquée. Pas n’importe quelle version. Celle avec Daniele Millet et Charles Burles, par l’orchestre de Robert Lamoureux (1970) . Quand j’entends « je suis l’époux de la reine, poux de la reine, poux de la reine… » j’ai le sourire pour le reste de la journée.

 

L’enfance plus généralement

Bizarrement, je n’ai pas de souvenir précis d’une chanson. Juste deux éléments. Le premier est mon mange disque orange. Je devais avoir 3 ou 4 ans quand mes parents me l’on offert (on était encore dans les années 70, ou presque). J’avais toute une collection de vinyles 45tr avec, ma maman avait fait des dessins dessus pour que je puisse remettre ensemble disques et pochettes.

L’autre souvenir qui me reste aujourd’hui (outre les chansons d’Anne Sylvestre) c’est ce disque qui existe toujours chez mes parents, et que je ne trouve pas en CD : L’histoire de France par Annie Cordy

Je ne sais pas de quand il date, mais il est signé par Annie, dont j’ai parlé une fois dans mon ancien blog et que j’admire beaucoup encore aujourd’hui.

 

Jeune adolescente

J’ai eu 14 ans fin 1990. Je fais donc partie de la génération « Bruelmania »… Mais je n’ai pas été fan de Bruel ado (pensée pour mon amie Annaïg, comme à chaque fois que je l’évoque). A la place, j’ai décidé d’être fan de Rock Voisine. Déjà parce qu’il était beau comme un dieu du sport (il était ancien hockeyeur professionnel), ensuite parce qu’il était Canadien, enfin parce qu’il était très grand… et gaucher, comme moi !

Pour celles qui n’ont pas été ado avant l’an 2000, Rock Voisine est surtout connu pour la chanson « Hélène » qui n’a pas grand-chose à voir avec Hélène Rolls, autre icône des années 90 (que je n’ai jamais aimée). Ayant pitié de vos yeux (brushing des années 90s aïe aïe aïe) et de vos oreilles, je vous propose une version contemporaine

Queen & Bowie : Under Pressure

Devant tant d’insipidité, mes frères se sont fait un devoir d’agir. C’est ainsi que Téléphone, Police et surtout Queen sont entrés dans ma vie. La reconversion, l’été de mes 14 ans, a été radicale. Je suis fan de Sting, mais surtout de Freddy Mercury que j’ai découvert seulement quelques mois avant sa mort à l’été 1991.

 

Choisir une seule chanson pour parler de Queen est un défi en soi. Pour sortir des plus convenues, je vous propose Who wants to live forever qui fait aussi partie de la BOF de Highlander (1984)

Partie de là, l’enchainement vers le rock un peu plus ‘fort’ a été logique et j’ai enchainé sur les Floyd, Nirvana, Deep Purple, Guns’n’Roses, Aérosmith… et celui qui occupe la plus grande place dans mon cœur, au point que je vous le présente dans sa propre rubrique :

 

Meat Loaf Aday

Résumer Meat Loaf, ce n’est pas possible pour moi. Vous le présenter, j’essaie. Marvin Lee Aday est né au Texas à la fin des années 40 (il nie l’année). Il a toujours eu un physique hors norme à l’échelle de son pays. Il n’a pas eu une enfance facile. Il a un grand talent d’acteur et vous l’avez forcément vu jouer dans un film sans savoir que c’était lui (exemples : Fight Club avec Brad Pitt, Over the top avec Stalone, Blag Dog avec Patrick Swayze). Dans les films où il joue (en général les méchants), il a toujours une façon originale de mourir… la palme étant dans le 51eme état avec Samuel Jackson ou il explose (au sens propre du terme oui).

Il a commencé sa carrière à Broadway au début des années 70 dans le Rocky Horror Picture Show dont voici la bande annonce.

Cette comédie musicale est un mythe et un monument à elle toute seule. Sur les planches il jouait à la fois Franck le travesti (personnage principal) et Eddie.

Dans la version cinématographique il ne joue que Eddie (il ne s’en plaint pas : le reste du casting original n’a pas fait le film !). Bien évidemment j’ai vu plusieurs fois le film au Studio Galande.

Mais ce n’est pas comme cela que j’ai ‘rencontré’ Meat Loaf.

Le 16 décembre 1993 j’ai fait une chute à mobylette et je me suis fêlé le plateau tibial. J’ai été plâtrée le lendemain pour 6 semaines. On était 8 jours avant mon 17eme anniversaire et j’avais un gros machin qui emprisonnait ma jambe entièrement. La convalescence a prit plusieurs mois.

Le 25 décembre 1994, jour de mes 17 ans (coucou Chupenn), j’ai eu en cadeau mon premier baladeur CD avec 3 disques : le Best off Bleu des Beattles, la BOF de Dirty Dancing et Bat Out of Hell II: Back Into Hell de Jim Steinman interprété par Meat Loaf. Quand je l’ai demandé, je ne connaissais qu’une chanson Meat Loaf : I’d Do Anything For Love (But I Won’t Do That)

Cet album a été une révélation ! Un piano omniprésent (voir début de l’article) et du rock !

Depuis 23 ans, je suis officiellement fan de Meat Loaf. Le voir en concert n’a jamais été simple. Je l’ai vu la première fois à Paris, au Grand Rex en 1996. Puis en suisse à la fin des années 90. Dans les années 2000, grâce au réseau des fans, j’ai passé quatre jours à Londres et j’ai pu le voir deux fois d’affilée à Wembley Arena en étant dans les premiers rangs, réservés aux fans les plus fidèles. J’ai pu parler un peu avec certains des musiciens.

Fin des années 2000 j’ai pu aussi voir Kasim Sulton  au Trabendo (Jouant de la basse pour Todd Rundgren). J’ai pu me faire remarquer par lui : je m’étais placée côté ‘cour’ car il jouait à gauche pour Meat… sauf que pour Todd il jouait coté ‘jardin’ (à droite sur la scène) : j’ai donc joué des coudes durant la première chanson pour traverser la salle, Kasim m’a vu… et éclaté de rire. En prime, comme je sortais du travail, j’étais en couleurs claires contrairement au reste de l’assemblée de hardos chez qui le noir a toujours prédominé.
Après le concert, comme nous n’étions pas nombreuses à être là uniquement pour lui, nous avons pu lui causer un moment, avoir des disques dédicacés et il m’a fait le coup du charme (il pourrait être mon père, mais je l’ai toujours trouvé sexy)… il est réputé pour avoir une forte attirance pour les blondes, héhéhé.

Dans cette version de Paradise by the Dashboard Light (un de mes morceaux préféré dans une de mes versions préférés), kasim est en costume noir, chemise marron, basse bicolore. Je ne vais pas vous présenter chaque membre du Neverland Hotel Band (oui, je connais tous les nom du groupe de Meat Loaf) mais … La brune que Meat sert dans ses bras la première seconde de la vidéo est Patti Russo son leader vocal féminin et partenaire de jeu (vous comprendrez si vous avez le courage de voir en entier cette longue vidéo),  et la blonde Pearl Aday (rencontrée aussi à un concert de son mari, elle est tout aussi accessible que Kasim)… qui porte le même nom de famille que Meat Loaf : c’est sa fille.
Note glamour : Meat sue comme un boeuf sur scène, cela se voit très bien sur cette vidéo 😀 .

Bien qu’il soit quasiment inconnu en France, Meat Loaf est une star internationnale. la vidéo de Paradise si dessus est Australienne, et certaines de ses chansons ont étées reprises de nombreuses fois. du reste la reprise qui m’a le plus fait marrer est celle dans Glee. Ne suivant pas la série c’est par hasard que j’ai découvert cette version proprette, assez loin de l’esprit original de la chanson qui parle de se faire dépuceler dans une bagnole le soir du bal de promo du lycée….

 

Et puis je suis devenue une adulte. Ou pas

Aujourd’hui j’écoute toujours tous les sus-cités (oui, même Anne Sylvestre -je suis maman-). Je n’ai pas encore évoqué Madonna, Madness, U2, Texas, ni Deep Purple que j’avais oublié jusqu’à ce que je les vois aux vieilles charrues chez les francophones, Jean-Jacques Goldman, Patricia Kaas, les Rita Mitsuko, Eddie Mitchell, Jacques et Thomas Dutronc. Il y en a tellement d’autres ! La grande majorité (George Mickael, Lennon…) ont pour particularité d’avoir une base ‘piano’… L’instrument est dans mon ADN, il me manque quand je ne l’entends pas dans une chanson.

Alors bien sûr j’écoute Mika et quelques autres dont les Scisors Sisters ou Adèle. Mais quand ça ne va pas, j’en reviens toujours à la même chanson de Daniel Powter : Bad day.


Deux chansons seulement dans mes plus marquantes n’ont pas de piano : Kansas « Dust in the wind » que j’ai toujours considéré comme des ovnis (le groupe et la chanson)


L’autre est le monumental Hotel California par les Eagles qui me fait toujours voyager très loin dans mes rêves, mon enfance, mes échecs et mes réussites. Cette chanson est probablement celle qui m’accompagne depuis le plus longtemps car mon père l’écoutait beaucoup lui-même quand j’étais enfant (ma version préférée est celle avec Clapton)

Aujourd’hui vieillissante, j’écoute volontiers les ‘jeunes’ à la radio, sans parvenir àretenir leurs noms. j’attends que mes enfants soient ados pour qu’ils m’instruisent en musique contemporaine dans 10 ans (pause fou rire : j’ai des neveux fans de AC/DC). De temps en temps je découvre un nouveau groupe ou interprète (the Frays, the Rembrant) par un film ou une série télé. J’aime particulièrement écouter les comédies musicales aussi. Mais pour tout vous citer, faudrait un second article…

Maintenant je suis maman

Pendant ma première grossesse, d’un coup j’ai plus pu écouter de hard rock (rassurez-vous, c’est revenu dès l’accouchement). Impossible pour moi de supporter mes disques préférés, pas même ceux de AC/DC. Du coup, je me suis rabattue sur celui que je considère comme le premier des rockers : Ludwig Van Beethoven. Sa vie est celle d’un rocker, et quand on écoute son œuvre, puissante, avec beaucoup de piano, on peut trouver des points communs avec certains des sus cités. Pour tout vous dire (pour une fois que je parle de moi ici, je ne m’arrête plus), l’un des très rares morceaux que mes doigts connaissent encore au piano aujourd’hui est la Lettre à Elise

Offenbach a profité de l’occasion pour revenir en force dans ma vie, ainsi que quelques autres modérés dont Gainsbourg et Brel que j’avais délaissé. Dans mla voiture, à l’époque c’était la 206, y’avait le CD de Starmania de Michel Berger et Luc Plamondon qui passait en boucle (Le fait que David Bowie soit sur la photo avec Queen plus haut dans cet article n’est pas un hasard –les fans de Starmania comprendront-).

Lorsque Ririe est née, nous avons découvert, totalement par hasard, que notre petite était instantanément calmée par l’intro de Starmania, ou n’importe quel passage du CD… Luc Plamondon est devenu le héros de Monsieur Mon Mari. Ririe a très tôt aussi montré un amour passionné pour Supertramp et Mickael Jackson.

En devenant maman, j’ai eu envie de faire découvrir la chanson francophone et mes enfants entendent un peu de tout, comme Renaud, Bruel, Benabar, Barbara, les Wriggles ou même Linda Lemay. Et puis il y a certains chanteurs pour enfants qui sont assez écoutable par des grands… notre préféré, à mes fils comme à moi, étant Jean Luc Roudault, qui est une immense star ici dans le Finistère.

Une chanson, juste une pour finir ?

Quand mon mari et moi nous sommes rencontrés, nous habitions à 600km l’un de l’autre. Notre flirt de vacances est devenu une belle histoire de vie. Peu de temps après que nous ayons décidé de continuer à nous voir, malgré la distance physique entre nos vies, j’ai entendu une chanson qui venait de mon enfance : Un petit poisson, un petit oiseau interprétée par Juliette Greco. Cette petite chanson d’amour impossible est le symbole de notre histoire naissante… et la conclusion de cet article.

PS : En relisant, je constate qu’il manque encore beaucoup… mais bon, vous avez un petit aperçu, j’espère que vous n’êtes pas submergée par ce long article !
PPS : cet article fut un régal à écrire, merci Touzazimtuin pour le défi….

Et vous, en lisant cet article, quelle est la première chanson qui vous est venue à l’esprit ?

Enregistrer

21 commentaires sur “Ma vie en musique [Défi]

  1. J’aime beaucoup cet article et me retrouve dans beaucoup de choses, l’enfance en musique classique (ici c’était mon père le musicien et mélomane), ici c’est Chopin que j’ai tant aimé et fais encore écouter chaque soir à mes enfants et Shubert, (les lieder de Shubert, une folie pour moi…), les chanteurs de notre enfance (Anne Sylvestre toujours aussi appréciée par mes enfants et qui a fait de très belles chansons adultes aussi) puis de notre adolescence. Le fameux « Hôtel California « … le meilleur slow… Puis exactement comme toi, decouverte par mes grands frères et soeurs de Police, Queen, Supertramp (que j’ai aimé…), etc…

    La chanson française a toujours eu une place très particulière dans mon coeur car j’aime tant les mots… J’ai decouvert tout enfant Brel et Brassens que je vénère, Barbara (j’étais à un de ses derniers concerts), Higelin, etc… bon il y en a tant que j’aime… Plus tard Bénabar oui…

    Ton défi. Quand je pense à une chanson que j’aime toujours autant c’est celle de Pink Floyd « the wall », groupe que j’ai entendu en concert aussi . Tout l’album est génial d’ailleurs. Celle qui me fait le plus vibrer dans cet album c’est « Véra » je pourrais en mourir… mais elle ne dure qu’une minute et quelques… donc n’est pas connue…

    Je n’ai jamais pu devenir musicienne à cause de ma dyspraxie mais certains de mes enfants m’ont vengée. L’un a touché à la guitare mais surtout est devenu un merveilleux pianiste. L’autre est un très bon batteur et toutes sortes de percussions et a fondé un temps un chouette groupe de rock. Plusieurs ont chanté avec plaisir en chorale.

    Alors je te souhaite que tes enfants te ravissent (aussi) de ce côté là car c’est une sacrée émotion de voir ses enfants jouer de la misique.

    Aimé par 1 personne

    1. BARBARA et HIGELIN ! encore deux que j’ai pas mit ! j’ai vu Higelin en concert il y a des années à un moment où il avait perdu les droits sur ses propres chansons… du coup il chantait du Trenet.
      The Wall est effectivement un des plus grands albums de tous les temps. Sa symbolique le rend totalement à part. Un pan d’Histoire, litérallement

      Aimé par 1 personne

  2. J’adore Juliette Greco! Et j’avais complètement oublié Ludwig!! Rha la la, les souvenirs et aussi Antisocial!!
    C’est drôle que tu ne puisses plus écouter de hard rock depuis que tu es devenue maman!
    Joli partage musical! 😉

    J'aime

  3. Bonjour Cécile!
    Ravie de te découvrir à travers ce défi que tu as relevé haut-la-main, merci beaucoup!
    Je retrouve beaucoup de similitudes avec mes propres références, notamment Queen; en revanche j’avoue que je ne connaissais pas Meat Loaf! Merci pour toutes ces découvertes, ton univers musical est très éclectique et inspiré, j’aime beaucoup!
    A bientôt!
    Emmanuelle (Touzazimutin)

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire et bienvenue dans mon univers. Ton défi était un régal, j’ai hâte de lire ton article 🙂
      J’ai un aveux à faire : toute occasion pour moi est bonne pour faire découvrir mon pain de viande (traduction littérale de Meat Loaf) préféré.

      J'aime

  4. Lors des trajets en voiture, mes parents nous berçaient avec les 4 saisons de Vivaldi….

    Étant la petite derniere d’une fratrie de 5 enfants, plus de 10 ans d’écart avec ma sœur aînée et 9 ans avec un de mes frères, j’ai été surtout bercé par Bowie, grand idole de mon frère mais aussi par Queen, Pink Floyd que j’ai d’ailleurs vu en concert au Château de Versailles mais aussi les Beatles, Billy idol…..
    Mes 2 frères, 30 et 15 mois d’écart….nous écoutions plutôt du hard rock, punk : Beruriers Noir, Toy dolls, les garçons bouchers, Motley crue…..mais aussi plus soft Santana, Deep purple, Ac/Dc, Nirvana …Noir Désir…Thiéfaine et The Cure (vu en Concert), ensuite période plus tranquille Texas (vu en concert),Michel
    berger, Starmania, Oasis, Serge Gainsbourg….Elton john…
    Un pêle-mêle rapide!!😜

    Aimé par 1 personne

    1. COUCOU TOI !
      A chaque fois que j’entends AC/DC je pense à tes grands 😉
      SANTANA ! encore un que j’ai oublié. J’ai entendu Texas au vieilles charrues (j’étais sur le coté de la scène, j’ai pas vraiment tout vu), Oasis à Rock en Seine (je crois).
      Bowie, idole de ton frère ainé ? ou des deux autres ?
      Merci pour ton premier commentaire :*

      Aimé par 1 personne

  5. Ouaw! Quel parcours en musique…j’adore parce que de tous ceux que j’ai lu c’est certainement le plus pointu, ton parcours musical est très riche! Et puis Kansas…j’avais oublié cette chanson qui a bercé mon adolescence…merci de me l’avoir rappelée!

    J'aime

    1. Merci beaucoup… il en manque encore un paquet comme par exemple Greenday…
      Suis assez écclectique dans mes gouts, j’écoute par exemple Grand Corps Malade avec beaucoup de plaisir. Mais suis aussi un peu dépassée car avec 3 jeunes enfants c’est difficile de se tenir au courant 🙂

      J'aime

    1. YES !!!
      On est donc au moins deux !!! (je plaisante)
      Je suis toujours surprise qu’il ne soit pas plus connu en france. Je pense que son physique a probablement à voir, ainsi le fait qu’il soit un peu inclassable (pour moi il n’est pas hardos en album, uniquement en live)…
      Mais il vieillit Marvin, j’avoue que son dernier album ne m’a pas transcendée

      J'aime

      1. Moi je l’ai connu par un ami de mes parents qui était américain et grand fan ! Mais je trouve que nous sommes dans des régions (toi la France et moi la Belgique) qui ne sont pas vraiment immergées dans la culture rock… quand je dis que je suis en train d’écouter le dernier album de Bon Jovi, les gens sont ahuris car ils pensent qu’ils n’ont rien sorti depuis It’s my Life ! Mais heureuse d’avoir croisé une connaisseuse ! 😉

        Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'embellit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s