Le quotidien

Suis-je trop stricte ?

3 enfants en 3 ans mobil home Chapeau.jpgCette semaine, nous sommes en vacances dans un camping club **** quelque part en Vendée. Ce type de camping qui accueille encore quelques tentes, caravanes et autres camping-car s’appelle aussi un ‘hôtel de plein air’. La plupart des occupants arrivent en monospace familial, les valises dans le coffre, pour investir des mobilhomes, chalets, roulottes, gîtes, tipis et autres cabanes.

Il y a de nombreux avantages à ce mode de vacances  qui offrent généralement la vie de plein air dans des conditions matérielles agréables, terrasse et parc aquatique en option non négociable. Depuis samedi dernier (donc), et pour une semaine, nous vivons dans un chalet d’une quarantaine de m². Notre location se compose de 3 chambres, d’une salle de bain et d’un espace de vie d’une dizaine de m² doublé par une terrasse couverte de plain-pied.

3 enfants en 3 ans mobil home1Derrière un début de vacances sous le signe de la réunion de famille aussi chaleureux que fatiguant, nous savourons cette semaine à cinq entre la piscine, les balades et les siestes en mode chambre musicale (on sait qui commence la sieste où… mais ni quand ni où chacun va dormir). Après presque deux semaines de rythme de vie haché, c’est tout naturellement que nous revenons à nos horaires habituels.

Chez nous, les horaires sont fixes

Le déjeuner des enfants est servi à 12h.

A 13h, ils sont chacun dans une chambre pour un temps ‘calme’ (dodo non obligatoire pour les aînés), ce qui nous permet à Monsieur-Mon-Mari et moi de déjeuner dans le calme et la sérénité entre deux interruptions par les enfants. Ensuite, quand il n’a pas de chambres pour lui, mon homme va surveiller de près le sommeil de l’un ou l’autre des enfants (ce jour, j’ai loupé la photo de son fils et lui en pleine discussion ronflante sur le lit conjugal). Je profite de ce moment calme pour lire, vaqué à mes occupations telles que vous écrire un article de blog, regarder dans le vague ou, bonheur suprême, m’endormir dans un transat à l’ombre.

3 enfants en 3 ans mobil home 1016h sonne le goûter, toujours composé d’un fruit/compote et de biscuits/pain+chocolat, sortie, piscine, jeux… jusqu’à 18h, 18H30 maximum… parce que le dîner des enfants est servi à 18H45
(19h au plus tard).

A 20h, après les ablutions du soir, Monsieur-Mon-Mari leur lit l’histoire, je leur chante 4 chansons chacun, câlins, bisous, dernier passage du Papa et « Bonne nuit les petits ». Ce soir, j’ai été commandé les pizzas pendant la lecture de l’histoire et monsieur-mon-mari a été les chercher pendant les chansons. Notre dîner n’a pas été de tout repos (Ririe et Fifi dans la même chambre, c’est moins pire que Loulou et n’importe qui d’autre ensemble, mais ce n’est pas l’idéal pour un endormissement du soir instantané). Ce soir, à 21h nos pizzas étaient finies, les enfants dormaient, et je suis partie me promener sur le camping, comme tous les soirs de vacances en camping club ****.

3 enfants en 3 ans mobil home 3Les poubelles à la main (il faut bien un but à la promenade), j’ai marché dans les allées et les avenues. Beaucoup de ‘campeurs’ étaient attablés sur les terrasses de leur mobil homes. Normal, me répondrez-vous, ce sont les vacances. Mais quid des nombreux enfants, assis les yeux dans le vague, les couverts à la main dans l’attente de leurs pâtes du soir ?

En tant que Maman de trois enfants nés en trois ans, je n’ai qu’une priorité le soir : les coucher à une heure décente. Cela a pour double effet de leur permettre d’obtenir leur quota de sommeil nocturne et de nous offrir une soirée entre adultes à mon homme et moi.

Aussi discrètement qu’il est possible lorsque l’on tourne la tête pour mieux voir les personnes qui me regardent passer « Bonsoir » « Bon appétit », je regarde ces enfants qui n’en sont qu’à l’apéro alors qu’il est 21h30. Certains ont l’âge de mon Loulou... Ils ont l’air plutôt content d’être dans des fauteuils de grand à la table des adultes.

Est-ce moi qui suis trop stricte avec mes enfants ? Est-ce que nous ne pourrions pas être plus cool sur les horaires ?

3 enfants en 3 ans mobil home 6Rentrée de ma promenade, je m’ouvre à monsieur-mon-mari de cette interrogation existentielle. Il me regarde, les yeux ronds, un peu paniqué : « ce sont vraiment de jeunes enfants ? »me demande-t-il, n’osant croire à cette possibilité… Oui.

« Et ils sont debout ? » Oui. Certains sont en train d’assister, en ce moment même, au spectacle ‘Swing’. Un homme avec des bretelles leur chante des chansons de Frederics-Goldman&Jones avec deux danseuses en jupe bouffante-haut nuageux.

« Grand bien leur fasse… Si les parents ont la chance de pouvoir les faire dormir jusqu’à 10h le lendemain, pourquoi pas, mais je refuse d’essayer ! »

Mon positif, utopiste de conjoint dont l’optimisme légendaire frise parfois la naïveté a visiblement un avis tranché comme rarement sur le sujet.

Il faut dire que le traumatisme est grand !

Été 2012, St Jaques de Compostelle (Espagne). Notre unique enfant va sur ses six mois. Couchée dans sa poussette, elle somnole pendant que nous partageons un bon dîner dans un restaurant branché.

Le lendemain, elle nous accompagne dans Porto (Portugal) ou nous dînons de tripes.

Il n’y aura pas d’autre séance nocturne à trois… Le troisième jour de vacances a été horrible du début à la fin ! Notre unique bébé nous a fait la vie dure pendant plusieurs jours, jusqu’à ce qu’on la recale sur ses horaires de prédilection, couché à 19h30 inclus !

Nos soirées portugaises ont eu lieu dans des chambres d’hôtel à faire la popote sur notre réchaud de camping devant les JO.

3 enfants en 3 ans mobil home 8Depuis, à chaque fois que nous avons, pour une raison ou une autre, décalé les horaires de notre fille, nous l’avons payé cash en clashes divers et insomnies… la dernière grosse crise ayant eu lieu quelques nuits plutôt quand, cédant à la pression familiale et l’envie des enfants, nous avons passé deux nuits sous la tente. Deux très courtes nuits suivies par deux nuits où notre puce a eu un mal fou à s’endormir. Ce soir, c’était mieux, mais ce n’est jamais gagné d’avance avec elle.

Nos garçons sont plus souples pour le sommeil. L’un comme l’autre le trouve facilement, s’endormant d’un coup dans des positions parfois saugrenues.

Avec eux, c’est sur les repas que l’on jongle.

En début d’article, je vous ai indiqué nos horaires de déjeuner et de dîner. Ils ne sont pas le fruit du hasard mais celui de notre empirique expérience. On peut tricher d’une demi-heure avec l’horaire du déjeuner, Mais ce n’est jamais JAMAIS une bonne idée de les faire dîner après 19h !

3 enfants en 3 ans mobil home 9A tous les coups on perd : si le repas commence à 18h45, il sera (relativement) calme, durera un temps raisonnable durant lequel les enfants se restaureront à satiété dans la bonne humeur. Par contre, si les trois enfants en trois ans passent à table après 19h15, mieux vaut avoir prévu Ibuprofène et Valium pour tenir le choc… Parfois j’ai l’impression que, quelque part entre 19h et 19h15 mes gentils Mogwaïs deviennent de vilains Gremlins. Le repas part en sucette de toutes les manières imaginables, il dure une éternité et chacun sort de table avec les nerfs à vifs.

Hasard ou pas, les deux fois où j’ai été aux urgences pour une blessure d’un de mes enfants, c’était à l’heure du dîner.

Alors, je m’interroge.

3 enfants en 3 ans mobil home 5Quand je vois tous ces enfants qui dînent à 21h, assistent aux spectacles, se couchent tard se lèvent souriants et en forme le lendemain pour assister à la séance d’aquagym de 10h… Est-ce que nous ne savons pas nous y prendre ? Est-ce que l’effet groupe de notre nichée d’enfant rapprochés qui nous oblige à être un peu strictes ? Est-ce que les enfants que je vois devant les autres bungalows sont tractés par des aînés plus âgés ? Sont-ils de bons dormeurs susceptibles d’enchaîner les grasses matinées ?

Depuis longtemps, je crois qu’il n’y a pas une façon idéale d’élever un enfant, qu’il n’existe pas de recette miracle (sinon on nous vendrait probablement le manuel d’utilisation). Mais mon vécu avec mes enfants est tellement différent des images cartes postales LIEN ARTICLE de ces familles attablées dans la bonne humeur que je souhaiterais en savoir plus… Parce que, avouons-le : respecter des horaire militaires, cela saoule clairement !

Et chez vous ? Est-ce que les horaires sont stricts ou pouvez-vous dîner avec vos enfants sous les étoiles ?

33 commentaires sur “Suis-je trop stricte ?

  1. Ici nous sommes assez strictes avec les horaires sur le temps scolaire. Dîner vers 19h/19h15 et coucher avant 20h00. Nous dînons aussi sans les enfants et après leur coucher.Pour les vacances nous sommes plus cool, car progressivement elles allongent leur plage horaire de lever le matin. Par contre si on les couche vraiment plus tard en vacances, nous avons un retour de bâton sur la qualité du coucher …Donc nous restons vigilants tour de même 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne pense pas que tu sois stricte 😉 tu t’adaptes simplement à tes poussins.
    Ici en période scolaire c’est repas et couchés réguliers. A 20H30 tout le monde est au dodo.
    Pendant les vacances, je conserve les horaires pour les repas.
    A la maison, le dodo peut s’étaler jusqu’à 21H, puisque désormais nous dînons avec les Pilous…
    Pour le camping, c’était différent car impossible de fermer les volets sous la tente 😀 et ils profitaient des animations. Donc souvent couché vers 22H-23H. Après ils restent des lèves tôt… 😦
    Par contre un soir j’ai puni Pilou2 et Pilou3 d’animation, je les ai couchés pour les calmer à 19H30 après le dîner. Ben à 19H31, ils ronflaient tous les deux 😀 😀 😀
    Nous n’avons pas tes soucis par la suite et ça ne représente que 10 nuits dans l’année.

    Aimé par 1 personne

    1. Au fait j’ai pensé beaucoup à toi pendant les vacances : on a planté la tente 2 nuits dans le jardin de mon frangin et ce fut deux horribles couchés suivis de 2 très courtes nuits… entre la crise de panique de ma grande, les cris des chats dans la nuits, le chant du coq suivit de celui de mon moyen au petit matin, j’ai pas super bien vécu l’expérience.
      Et je ne te parle même pas de l’humidité et du froid (on était en Normandie, entre Rouen et Yvetôt)

      J'aime

      1. Les pauvres petits bouchons… Pas de chance.

        La tente c’est seulement au Sud de l’horizontale passant par Lyon 😀 😀 😀 Pas folle non plus 😉
        C’était une première donc nous sommes partis la fleur au fusil, ça aurait très bien pu mal se passer. Mais honnêtement après 7 ans d’attente j’étais prête à dormir avec toutes mes crottes de biquette dans le même sac de couchage s’il le fallait 😉
        En fait mes Pilous ne dorment que quand je les couche. Si je ne les arrête pas ils peuvent aller jusqu’au bout de la nuit… Avantage en notre faveur pour le camping !

        Ne te prends pas trop la tête pour ça !
        Ils grandiront et te demanderont un jour de jouer un peu plus quand ils seront prêts 😀

        Aimé par 1 personne

  3. Je crois que ça dépend vraiment des enfants, et de s’ils supportent de décaler leurs horaires. Pour ma part, je les couche généralement à une heure « raisonnable » (soit jusqu’à 21h maxi) même en vacances, pour qu’elles soient reposées et que nous aussi on profite de la soirée, mais quand il y a un événement particulier (genre on mange chez des amis ou on reçoit, ou il y a un feu d’artifice…) là je fais des écarts sans vergogne, parce que c’est aussi le lâcher prise qui fait le sel des vacances et change de nos habitudes. Mais j’ai la chance que ça ne les bouleverse pas trop, aussi!

    Aimé par 1 personne

  4. Ouh je ne sais même pas si je dois écrire ce commentaire. Voilà près de 10jours que nous sommes partis de la maison, et pas un midi les enfants on mangé à table avec une fourchette, pas un soir ils ont eu un repas avant 20h je pense. (Faut dire que le reste de l’année quand on a école/boulot, à18h45 bien souvent je ne suis même pas encore rentré du boulot…)
    À l’heure où je t’écris, nous sommes arrêtés sur un parking (après avoir essuyé un orage) et les deux petits dorment dans leur siège auto…
    Tu sais bien que nos enfants ont le meme age, Mais de notre côté on est plutot du genre en vacances à faire mille et une chose la journée (généralement on décolle de notre location à 9h le matin pour y rentrer souvent juste avant la nuit, si l’on a pas décidé de manger dehors)
    Les enfants s’adaptent donc, se couchent tard, se lèvent plus tard qu’à la maison (genre 8h/8h30…ce n’est pas la grasse mat non plus) font la sieste en voiture, en porte bebe, sur la plage, dans la poussette…
    Et il n’y a pas de moments horribles comme tu les decrits, pas plus de cris ni de disputes qu’à la maison.
    Je ne sais pas si c’est bien ou mal, Mais je ne pourrais pas m’imposer à moi tant d’horaires fixes et de contraintes (ni de vacances en club vacances) Ca n’est pas notre mode de vie, cela gâcherai tout notre plaisir des vacances (qui sont déjà bien assez courtes 😉 )

    Aimé par 1 personne

    1. Pourquoi hésiter à commenter?
      Mon questionnement est sincère. Au vu de vos commentaires, une réponse se dessine. Je commence à penser que ce n’est pas forcément nous qui sommes strictes, mais plutôt notre Aînée qui est ultra rigide.
      Les garçons sont relativement adaptables. Mais Ririe, dès qu’elle a un truc de travers, peut enchaîner crises et insomnies.
      Et c’est pas beau à voir, ou à avoir, un enfant insomniaque. Quand son regard m’implore de trouver une solution pour qu’elle dorme, j’ai envie de pleurer.
      Je crois de plus en plus que les problèmes de sommeil peuvent foutre en l’air bien des choses

      J'aime

    2. On était assez vadrouilleur avant d’être parents. Plus mer que montagne. Mais on a mit en pause jusqu’à ce que la nichée sache nager.
      Concernant les campings club****, il y a 6,7 ans, j’aurais drôlement ri si on m’avait dit qu’un jour j’aimerai ça… Mais on évolue 😉
      Profites bien de l’adaptabilité de tes petits 😊

      J'aime

  5. Je te Comprends Car tu en
    As troiS. Ici elles ont 5 et 3 ans et on profite Avec elles le soir en vacances sans problème,
    Elles se lèvent juste plus tard le le lendemain. On se streSse Pas trop Avec les horaires mais pendant l’annee scolaire oui.

    Aimé par 1 personne

  6. Je suis plutôt stricte en souplesse !
    A la maison, les petits dînent vers 19h30 et sont couchés au plus tard à 20h30 (quand il y a du monde). Mais pendant les vacances, on souffle et on profite, eux de la soirée, moi d’eux. En général ils sont plutôt couchés vers 21h et l’heure de réveil en est un peu repoussée. Rien d’extravagant, une histoire de demie/heure voire d’heure qui donne au quotidien estival un petit air appréciable de vacances

    Aimé par 1 personne

  7. Non non je ne pense pas que tu sois trop stricte… au contraire tu t’adaptes à tes enfants ! Si pour cette période ta fille, et la famille toute entière (car soyons honnête, un enfant dans un état pas possible, ça rejaillit sur tout le monde !) a besoin d’horaires fixes, qui assurent un quota de sommeil et qui donnent des repères eh bien c’est faire preuve de souplesse de s’y adapter 😀

    J’aime bien aussi le « stricte en souplesse » de Nanou !

    Ça évoluera sûrement avec l’age mais si ce rythme vous permet d’éviter les crises, tout le monde est gagnant ! (et en plus, ça vous dégage du temps à ton mari et toi pour souffler un peu)

    Chez nous, je me rends compte que je tourne toujours autour des mêmes horaires : déjeuner entre 11h30 et midi 30, et diner entre 18h30 et 19h30. (pour les petits, nous on se cale dans les interstices !)
    Le coucher a toujours été compliqué pour ma puce, mais on va dire qu’entre 19h45 et 20h30, les deux petits sont couchés. (après, dormir est un autre problème !)
    De toute manière, quelque soit l’heure du dodo ça ne décale pas l’heure du réveil le lendemain 😦
    Un soir on a couché notre fils à plus de minuit (14 juillet et feux d’artifices :D), le lendemain à 7h30 il courrait partout !

    Aimé par 1 personne

      1. Je viens de rentrer, et de reprendre le boulot… (et comme tu peux le voir, j’ai un peu de mal à m’y remettre… !!!)
        Pas trop de souvenirs du 15 juillet, à part qu’il s’est levé à l’heure habituelle…. donc ce ne devait pas être si horrible que ça.
        Par contre en rentrant du feu d’artifice, mon fils n’a pas voulu aller se coucher direct, il lui a fallu son rituel du soir, même à minuit passé… deux histoires, la prière et un gros câlin… c’était trop chou !!

        Aimé par 1 personne

  8. Nous avons exactement les mêmes horaires et si, par malheur, on leur donne à manger après 19h15 maximum, ils ne mangent plus. Ils se réveillent entre 7h30 et 8h30 soit qu’ils se soient couchés à 21h soit qu’ils soient allés au lit plus tard donc je ne vois pas l’intérêt de les faire veiller jusqu’à tard, ils vont entre « pénibles » tout le lendemain.

    Aimé par 1 personne

  9. Ton article me fait drôlement réfléchir, limite gamberger ;p
    Non, je ne pense pas que tu sois trop stricte, je pense plutôt que tu as la grande sagesse d’adapter ton mode de vie aux besoins de tes enfants, contrairement à beaucoup de parents qui demandent l’inverse à leurs enfants, en dépit du bon sens. Du coup je m’interroge, suis-je trop laxiste avec mes enfants? C’est vrai qu’à partir d’une certaine heure, la pression monte et la cadette en particulier, est une vraie pile électrique, quittant la table au bout de 5 minutes et difficile à coucher. Peut-être que si nous dinions plus tôt… bref, je me remets en question… A suivre! Quant à toi, ne change rien 😉

    J'aime

    1. C’est bizarre ton commentaire était dans les indésirables, pour une fois que je regarde… je copie ici la réponse que je t’ai faite sur HC
      « Au vu des réflexions intéressantes que j’ai eu suite à cet article, j’ai l’impression que, si bien des enfants sont facilement adaptables, l’un des mien, en l’occurrence ma fille aînée a besoin d’une structure rigide pour se sentir bien. Ce n’est pas nouveau, je pense que c’est depuis toujours. Face à une situation nouvelle ou inédite elle va gérer sur le moment… mais quand les nerfs relacheront, ce ne sera pas beau à voir. A 5 ans et demi, il lui arrive encore de faire des pleurs de décharge (elle m’en a fait hier soir, tout en étant totalement incapable de me dire pourquoi).
      Mes deux fils, à partir du moment où ils ont le ventre plein, sont plutôt flexibles. Mais du coup, ils ont parfois manqué d’attention… surtout mon premier fils qui, avec son peu d’écart vis à vis de sa soeur, n’a pas toujours bénéficié d’autant de mon temps qu’il aurait souhaité. Aujourd’hui, il se rattrape… pour le meilleur et pour le pire https://3enfantsen3ans.com/2017/05/29/calin-special/ « 

      J'aime

  10. Hors vacances, je suis assez regardante sur les horaires de repas et de coucher. J’ai des enfants qui ont un grand besoin de sommeil, d’autant que je les lève tôt le matin.
    Par contre pendant les vacances j’avoue que c’est bien plus cool. Pendant notre semaine en Bretagne on passait nos journées en vadrouille et on ne rentrait pas toujours à la même heure… Alors le temps de se doucher, de préparer le repas, de prendre l’apéro… il n’était pas rare qu’ils se couchent vers 22h ! Dodo jusqu’à 09h le matin.
    Cette semaine on reprend le rythme doucement… pour préparer la rentrée !!!

    Aimé par 1 personne

  11. Et coucou!! Je pense que chaque parent à une façon de dire différente et je nous n’avons pas à juger tant qu’elle est identique pour les deux parents. Et que cela ne dit pas souffrir l’un ou l’autre sur l’éducation que l’on veut transmettre. Après chacun sa méthode et son rythme, on est tous différents et heureusement 😊 bon courage et n’hésitez pas si besoin. À très vite

    Aimé par 1 personne

  12. Nom de dioussss cet article est parfait ! Je suis très à cheval sur les horaires des enfants ici mais je me sens bien seule. Mon mari ne voit pas de problème à se coltiner la fête de la bière avec un 4 ans surexcité et une 1 an. Au final, le grand a mangé à 21h30, la petite hurlait car l’heure du coucher largement dépassé. Soirée pourrie. Je suis rentrée avec les deux fissa et j’ai laissé l’homme boire ses bières…

    Aimé par 1 personne

  13. Pour le remède anti-insomnie, as-tu essayé le placebo ?
    Notre fils aîné a ce souci (insomnie qd il est fatigué, stressé ou inquiet, encore à 12 ans…) et nous lui donnons un peu de fleur d’oranger diluée ds de l’eau : c’est magique !!! Il s’endort ensuite en 5 minutes !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Caroline. Homéo ou placébo sont essayés oui.
      IL arrive que cela fonctionne, mais pas toujours. Elle gère tout de même mieux qu’il y a un an… Mais elle est très probablement insomniaque de naissance et ça, cela ne pourra pas changer malheureusement. Le fait que l’on est comprit que c’est dans sa nature et pas un caprice aide paradoxalement à ce que cela se passe mieux.
      Bravo en tout cas pour la recette efficace, ici on cherche encore 🙂

      J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s