Le quotidien

Le frelon

3 enfants en 3 ansDernière fin d’après midi de vacances, et il fait beau. Chacun vaque à ses activités. Monsieur-Mon-Mari repasse ses chemises dans la buanderie, j’ai sorti l’ordinateur et suis en train d’écrire, assise sur un banc de la terrasse, les castors juniors jouent au restaurant dans leur cabane de jardin. Cela doit être un restaurant un peu particulier puisque Loulou est debout sur le muret, Ririe a escaladé notre haie de lauriers dans laquelle elle s’est installée et Fifi est à cheval sur le toit de leur maison. Mes trois enfants sont en grande conversation avec les petites voisines qui font des plantations sur leur terrasse.

A l’heure dite, qui correspond à la fin de la séance pressing de Monsieur-Mon-Mari, je bas le rappel pour que ma nichée retourne dans la maison… Avant, il faut ranger tous les jouets, la pluie étant prévue pour le lendemain. Bien évidemment, comme tout parent bienveillant, je dois batailler, menacer, harceler pour que mes enfants m’aident un minimum à rentrer la balancelle, un tricycle, une trottinette, de la dinette (une semaine plus tard, une fourchette traine encore dans le gazon), la brouette, la poupée Oui-Oui (tiens, elle était là), divers balles, des outils qui-n’ont-rien-à-faire-là et le set de pétanque auquel bien entendu il manque des boules (mais pas le cochonnet pour cette fois)… La liste n’est pas exhaustive et ne concerne que les jeux de l’après-midi, vu que le matin ils avaient joué dedans et nous nous étions promenés !

3 enfants en 3 ans fifi.jpgUn bon quart d’heure plus tard (donc) nous voilà rentrés dans la maison. Chacun de mes deux enfants scolarisés vient remplir avec moi son « cahier de vie » de l’école. dDeux enfants, deux styles : Écrivant sous sa dicté, Ririe me raconte tant de choses que je peine à la suivre, tandis qu’à l’opposé j’ai l’impression de faire subir à Fifi un interrogatoire en règle. Mon pauvre fils est totalement perdu dans les temps, ce qu’il a fait, quand il l’a fait, et ce qu’il va faire… tout se noie dans un générique « l’autre jour ». C’est cela d’avoir quatre ans. Mais bon, en une petite demi heure nous mettons le point final aux devoirs.

AU BAIN !

Mes enfants savent que ce bain marque la fin des vacances. Après la baignade, il faudra mettre les pyjamas, dîner puis aller au dodo. Demain, au lieu de rester jouer avec leurs parents, ils iront de nouveau à l’école. Ils ne sont pas pressés de monter. Ils sortent sur le balcon par la porte fenêtre ouverte. Rentrent. Ressortent.

BZZZZZZZZZZZZZZZZ

Un bruit d’insecte volant. Bien plus fort que celui d’une mouche ou d’une abeille.
Ririe : « Maman y’a une grosse guèpe ! »

Je regarde.
« Une guèpe de 3 centimètres, cela n’existe pas ! »

frelon

« Maman, c’est quoi ? «  demande-t-elle.
Un instant statufiée, je dois admettre l’inadmissible : un frelon asiatique s’est invité dans mon salon !

 « LES ENFANTS, VOUS SORTEZ DE LA PIECE! » Je hurle d’une voix presque posée.

Bien évidemment, au lieu de les faire partir, je les ai encore plus intrigués.

« SURTOUT, VOUS NE BOUGEZ PAS ! »

3 enfants en 3 ans frelon.jpgBien évidemment, ils se sont approchés du machin volant. Du coup, j’ai dû en faire autant… N’écoutant que mon courage, je les ai attrapés chacun par un bras, les ai fait sortir de la pièce avant de fermer la porte.

Dix minutes plus tard, les enfants sont dans le bain. Malgré la fenêtre ouverte la bestiole est toujours dans le séjour…

Je demande ‘gentiment’ à Monsieur-Mon-Mari de lui régler son sort. Il me regarde bizarrement, hausse les épaules et continue de savonner ses enfants.

J’envisage sérieusement de condamner la pièce définitivement. Mais la télé est dans le séjour. Je peux vivre sans télé, suffira que je mette les replays sur l’ordinateur. L’ordinateur est aussi dans le séjour… posé sur la table à manger.

Ah bah non.
Je ne peux pas vivre sans ordinateur !

3enfantsen3ans aspiratueur.jpg

Au grand maux les grands remèdes, je cours chercher l’aspiratueur (vous avez bien lu), le branche à sa prise, non loin de la porte de la pièce où sévit toujours la bête zébrée.

Courageusement, j’ouvre la porte

BZZZZZZZZZZZZZZZZ

Oh toi… tu va faire long feu…j’appuie sur le bouton démarrage.

VROUMHOUMHOUMHOUM

le bruit du moteur couvre celui de la bestiole.
Courageusement, je m’aproche, tuyau en l’air… Aspiratueur Miele contre frelon… il ne  fait pas long feu le tueur d’abeilles !

VROUMHOUMHOUMHOUM

Une fois la bestiole dans le sac à poussière, j’ai continuer d’aspirer quelques minutes à la force maximale. Puis j’ai éteint l’aspiratueur, et l’ai sortit sur le balcon.
Est-il mort ?
J’ai ouvert l’appareil. Au fond du sac le frelon était encastrée dans la poussière… mais ses ailes vibraient encore

Bzzzzzzzzzzzzzzz

3 enfants en 3 ans mousse.jpgJe pique un sprint jusqu’à la cuisine, attrape le produit le plus toxique que je trouve dans le placard au dessus de l’évier, un spray désinfectant sanitaire à la javel. Second sprint vers le balcon, je pulvérise sans mégoter sur la quantité. L’intérieur du sac devient blanc mousseux-visqueux.

Est-il mort ?
La mousse se dissipe. le Frelon est humide, dépoussiéré… MAIS BOUGE TOUJOURS ?!!

Nouveau sprint vers la cuisine. J’attrape deux paires de ciseaux puis revient tout aussi vite. Fifi est penché au dessus du sac, l’air très intrigué… je ne l’ai pas entendu descendre : « ÉLOIGNES TOI IMMÉDIATEMENT ! C’EST DANGEREUX ! » (non, je ne suis pas en stress). Il recule d’au moins quatre centimètres.

Avec une paire de ciseaux je le pince pour le faire sortir du sac… avec l’autre je commence par le décapiter puis je le coupe en petits morceaux sous l’oeil très intéressé de mon fils de quatre ans.

« Cette fois, je pense qu’il est mort ! » lui dis-je d’un ton faussement détendu. Fifi regarde les morceaux de frelon retombés dans le sac à poussière, puis sa mère.

« Maman », me dit il d’un ton étonné, « je croyais qu’il ne fallait jamais faire de mal aux animaux »

21 commentaires sur “Le frelon

  1. « Je hurle d’une voix presque posée » j’adore cette phrase !!! C’est un très bel oxymore si je ne m’abuse 😉 ?

    Et sinon le méga stress j’imagine… Que faisait un frelon asiatique dans ton salon ?!?
    En tout cas, je crois que tu ne le reverras pas de sitôt…. en plus c’est assez agressif ces machins là.
    Héhéhé tu as quand même envisagé un bref instant de condamner ton salon…. XD

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le nom de la figure de style (que j’ue à chaque fois que possible, j’aime les paradoxe)… J’ai essayé de retranscrire ce paradoxe de chaque parent en situation de panique : on veut que les enfants se mettent en sécurité, mais on ne veut pas qu’ils paniquent eux mêmes… Alors on fait semblant de ne pas avoir peur alors qu’on tremble a l’idée que la sale bestiole pique un de ses poussins d’amour.
      Bref, j’ai vraiment eu la frousse…. cette histoire est arrivée il y a plusieurs mois (les vacances en questions étaient celles de printemps) et je ne suis toujours pas à l’aise.
      Condamner le salon, j’y ai réellement pensé, mais comme indiqué au début il y avait risque de pluie et les fenêtres étaient grandes ouvertes…………

      Aimé par 1 personne

    1. Malheureusement ils sont arrivés jusqu’au bout du finistère. celui là était un cas isolé, depuis nous n’en avons pas revu d’aussi près chez nous -l’histoire date du printemps- . Par contre il y en a eu pas loin de chez l’ass mat… La mairie fait le nécéssaire dès qu’ils sont avisés de l’existence d’un nid. C’est du reste impressionnant quand, à l’automne, les feuilles tombées, on les voit ces pitings de nids ! Du reste, j’avais une photo, mais je ne l’ai pas mise dans l’article

      J'aime

  2. Je retiens le coup de l’aspirateur bien que je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée car c’est un sans sac 😉
    A ta place, je pense que j’aurais complètement paniqué… Je ne sais vraiment pas comment j’aurais réagi! Et puis pour la réaction de ton fils à la fin, bah zut, y a des bestioles qu’on ne peut pas laisser vivre chez nous ^^
    J’espère que ça ne s’est pas reproduit et que ça ne se reproduira pas!!

    Aimé par 1 personne

  3. Mais Nous n’avons pas toutes lu le même article ???
    Je n’ai pas compris le titre ;), tu as écris « Monsieur-Mon-Mari repasse ses chemises » !!!!
    Mais WTF ?!? Tu me le prêtes ? S’il te plaaaaaaaaaaaaaaaaîîîîîîîîîîîît ? 😀

    Pour le frelon, caca !
    J’aime pas ça non plus et bien souvent je préfère l’enfermer dans une pièce, prendre la fuite dans une autre et envoyer Papa au front 😀

    Aimé par 1 personne

  4. Ta chute est excellente et je ne l’attendais pas du tout!
    C’est vrai que les frelons sont vraiment dangereux! Par chance j’arrive encore a rester assez zen face a eux, et heureusement parce que mon mari est en panique totale. (Pour tous les autres animaux c’est l’inverse, on est complementaires 🙂 )
    Au fait, ils n’ont pas froid, les frelons, chez vous?

    Aimé par 1 personne

      1. Beurk! L’eponge a fourmis ne sert qu’a ca et on la jette souvent apres un bon genocide 😉 On a eu un enorme orage hier et tous les animaux de la region ont cherche refuge (chez nous) du coup cette nuit. Resultat: invasion de fourmis et de souris… Je suis au bord de la crise de nerfs… (M’enfin on n’a pas de frelon aujourd’hui, c’est deja ca 😉 )

        Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'embellit !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s