Argh·Le quotidien

La fièvre, ‘Bienvenue en île de France’

3 enfants en 3 ans. Crédit Photo: Pixabay24 décembre, 18h. L’église est pleine pour la messe des familles. Nous sommes en retard, comme tous les ans. Nous nous glissons dans le fond de la nef sur la gauche.
La cérémonie est radiophonique : caché par un poteau et la foule, nous ne pouvons voir l’autel et les deux prêtres. Mes enfants écoutent plutôt patiemment. Sauf Loulou qui craque avant la fin. La faim ? Envie de Pipi ? Je ne sais pas trop, mais je sors avec lui.
Au dîner, Loulou mange peu. Il est grognon. Je ne le sens pas terrible. Alors au lieu de le coucher dans la chambre de ses aînés, nous décidons de mettre son petit lit dans notre chambre. Une fois en pyjama, je le sens crouler de fatigue. Une chanson, la turbulette*, une chanson et au dodo.
Puis nous couchons les deux aînés et profitons du réveillon en famille.

25 décembre, 0h12.
« Bon anniversaire ma chérie »  me dit Monsieur-Mon-Mari en regardant sa montre au moment du coucher. « Merci mon amour ! ». Lumière éteinte, le sommeil s’invite doucement après un dîner copieux et arrosé. Dans son petit lit, Loulou chougne doucement. « Il va se rendormir » chuchote l’un de nous. Petit à petit, les chougnements deviennent pleurs, mais restent supportables. « Cela va aller, on l’a juste réveillé en nous couchant ». Les pleurs s’intensifient. Je me lève pour le prendre dans les bras et le consoler….
La position verticale lui est fatale : il vomit.
Sur moi.
Longuement.

Bon anniversaire à moi !

3 enfants en 3 ans Malade 425 décembre, 9h00. La nuit a été entrecoupée plusieurs fois. Loulou a de la température. Beaucoup. Il est vraiment pas bien, réclame de l’eau et du Doliprane®.
Le petit déjeuner avalé, nous voilà devant un sapin bien garni de cadeaux pour 12 personnes. Dans un premier temps indifférent à l’effervescence, la vue de nouveaux livres et jouets, le nouveau bonnet et la lampe de poche rendent une bonne part sa bonne humeur légendaire à mon petit dernier. De fait, sa température est descendue à 38°, sous paracétamol certes. Nous décidons de maintenir notre cousinade du jour, temps fort de nos vacances de fin d’année.

13h00. Ils sont 10 jeunes de moins de 14 ans à la ‘table des enfants’. Ririe a un passage à vide car elle aimerait un adulte avec elle… mais son cousin germain de 14 ans, doyen de la tablé, s’assoie à côté d’elle et lui parle avec des mots doux. Fifi profite du moment : pour une fois il peut boire du cola (Breizh Cola : on est dans notre branche familiale Malouine).
Comme statufié sur sa chaise mon Loulou pleure en silence et refuse de s’alimenter. Nous mettons rapidement fin à son moment de solitude et le montons dans une chambre ou son lit pliant l’attend. Il a près de 39°

16h30. Loulou de retour parmi nous. Bouillant. Chafouin. Sur les genoux de son père, il boit un peu d’eau pétillante.
16h48. Le peu bu et mangé ressort.

3 enfants en 3 ans Malade 219h00. De retour chez mes parents. Une douche pour le petit qui dine d’un yaourt et au lit. La nuit qui suit est ponctuée de nombreux réveils pour boire, prendre la température, donner du Doliprane®.

26 décembre, 8h30. Loulou se réveille de meilleure humeur. Son visage a une coloration pâlotte, mais les joues ne sont plus écarlates. 38° annonce gentiment le thermomètre. Après la pointe à 39.9° la nuit précédente, c’est une excellente nouvelle, d’autant que la dernière dose de paracétamol a été donnée en milieu de nuit.
Après un petit déjeuner copieux (il n’a pas beaucoup mangé depuis deux jours), mon petit joue avec ses nouveaux jouets auquel il n’avait pas vraiment porté attention la veille. Il fait la promenade du matin avec son frère et sa sœur. Il déjeune peu, mais après le nombre de tartines du matin cela ne nous choque pas. Puis la sieste, dans sa turbulette, dans son petit lit, dans notre chambre.

15h25. Tiens, il ne s’est pas manifesté.
Je monte le voir.
Il est au fond du lit, transpirant, rouge, les larmes dans les yeux. J’attrape mon bouillant petit.
40.4° annonce le thermomètre sans état d’âme. Cela fait 48h que cet enfant est fiévreux, le rebond est mauvais… j’ai besoin d’un avis médical.

Savez-vous comment il est possible d’avoir un avis médical H24 7J/7 sans sortir de chez soi ?

15h40. Mon petit-grand couché contre moi je compose le 15. La musique d’attente, fort joyeuse, ne doit pas vraiment déstresser les personnes en panique… le message qui dit « ne quittez pas, quelqu’un va prendre votre appel » rassure tout en faisant monter dans les tours.

15h43. L’attente a été plutôt courte au vu de la date… « Bonjour Madame, j’appelle pour un avis médical concernant un enfant de moins de 3 ans ». L’opératrice me fait détailler le motif de mon appel (fièvre sans symptôme associé, l’enfant ne se plaignant d’aucune douleur particulière), vérifie/prend les coordonnées et m’annonce que le médecin rappellera dès qu’il sera disponible.

3 enfants en 3 ans Malade 3Oui, on peut composer le 15 quand on a besoin d’un avis médical non urgent… en l’occurrence quand on ignore si on doit continuer à surveiller, trouver un rendez-vous chez un médecin de ville, recevoir les pompiers/ambulanciers privés ou courir aux urgences.

16h25. Le téléphone fixe de ma maman sonne. Je décroche : « alors c‘est pour quoi ? » me demande une voix masculine à moitié aimable sans aucune phrase d’introduction. J’exprime notre cas : enfant de moins de 3 ans présentant une forte fièvre sans symptôme associé… après une baisse ce matin, il est à plus de 40° et totalement amorphe (ce qui est normal au vu de la température élevée).
La réponse du médecin est claire et conforme à mon idée : il faut que le petit soit vu par un médecin sous 24h.

16h29. « SOS médecin Val d’Oise, toutes nos lignes sont occupées, veuillez renouveler votre appel ultérieurement »
J’ignore combien de fois j’ai entendu ce message, mais j’ai composé régulièrement le numéro pendant l’heure et demi suivante. Pendant ce temps-là ma maman se fait rejeter par le secrétariat de son cabinet médical qui n’a pas de créneau pour recevoir un patient… même un enfant en bas âge bien fiévreux.

3 enfants en 3 ans Malade 117h58. « SOS médecin Val d’Oise, ne quittez pas, une opératrice** va prendre votre appel ». Entre la musique d’attente, les passages d’un poste à l’autre sans que quelqu’un décroche (on entend des sonneries/musiques d’attentes différentes), j’ai l’impression d’être en plein milieu d’un épisode de Koh Lanta, version citadine.
18h29. « Bonjour, c’est pour quoi » me demande l’opérateur d’une voix d’épicier. Je lui explique mon cas. Il me propose un rendez-vous à 20h45… je trouve que c’est un peu tard pour déranger mon fils qui est sensé dormir à cette heure-là.
« Vous n’avez pas bien compris madame : c’est 20h45 à la maison médicale de A., il n’y a aucun médecin disponible à domicile avant demain… au mieux ! »

Bêtement, il est hors de question pour moi d’emmener mon enfant en bas âge dans une maison médicale à l’autre bout du département pour attendre des heures au milieu de personnes stressées et malades qu’un médecin fatigué jette un œil sur lui. Le médecin du 15 m’a parlé d’être vu dans les 24h… donc cela peut attendre le lendemain matin…
Sauf que SOS Médecin ne prend pas les rendez-vous la veille pour le lendemain.
L’opérateur me conseille d’appeler le lendemain entre 5h et 6h pour être certaine d’avoir facilement (il n’a pas dit rapidement) quelqu’un en ligne.

27 décembre, 5h10. Le réveil sonne, je l’éteins aussi vite que possible.
Le semblant de nuit a été meilleur même si nous avons dû nous lever deux fois.
Dans son petit lit, mon Loulou dort. Dans notre grand lit, mon mari dort.
Sur la pointe des pieds, je sors de notre chambre. J’attrape le téléphone, me planque dans la salle de bain, compose le numéro de SOS médecin. Du premier coup j’ai le message souhaité : « ne quittez pas, une opératrice va vous répondre ». Pied nus dans le noir, je tente d’ouvrir mes yeux complètement.

5h23. « SOS Médecins bonsoir, quel est le motif de votre appel ?
– Bonjour, j’aimerais qu’un médecin vienne ausculter mon fils de moins de 3 ans qui est fiévreux depuis 3 jours.
– Désolée madame, nous n’avons déjà plus de créneau pour aujourd’hui, tous sont déjà pris.
– Il n’est pas 5h30 ?!!?

– Bienvenue en Ile de France Madame !

(Affaire à suivre)

 

*A 2.75 ans, mon petit grand a goûté au lit de grand mais est de retour dans son lit de petit dans lequel nous trouvons qu’il passe de meilleures nuits

** Dans le message c’était bien « opératrice »… au féminin donc… je préfère relever sans commenter.

Impression

27 commentaires sur “La fièvre, ‘Bienvenue en île de France’

  1. Le mieux c’est d’aller aux urgences pédiatriques directement! C’est ce que j’ai dû faire pour mon Loulou qui a eu les mêmes symptômes, c’était Doliorane et Advil tous les jours, gant froid sur le front, du dodo et encore du dodo…et ça a prit plus d’une semaine à passer…état grippal très mauvais l’année dernière ….

    J'aime

    1. Sincèrement ?
      Non : attendre des heures et des heures, je ne le fais (ou mon mari) que si nous n’avons pas le choix (une plaie probablement suturable comme en juin par exemple).
      Alors aller aux urgences pour une fièvre sans symptomes associé… ben on ne voulait pas…
      L’histoire a donc une suite 🙂
      A lundi 😀

      Aimé par 1 personne

      1. Ici le plus rapide a été 1h… et c’était un coup de bol….
        En fait ce n’est pas totalement vrai : la fois où Loulou avait une bronchiolite qui sifflait fort on a passé moins de 2h entre notre arrivée et notre sortie de l’hopital (l’avantage des cas pour lesquels on ne peut rien faire)
        A vrai dire, comme ils n’ont rien fait, les fois suivantes on n’a pas été au CHU :p

        Aimé par 1 personne

      2. en fait, de part mon expérience, j’ai l’impression qu’aller avec son enfant fiévreux à l’hosto (si c’est le seul symptome) ne sert pas à grand chose… car sans autre symtome on considère que c’est viral et zou doliprane et éventuellement advil si l’enfant a déjà eu la varicelle…
        Aujourd’hui Loulou a vu le doc pour sa fièvre (il est de nouveau malade) et elle n’a rien fait de plus que prescrire du pivalone parce que je n’en avais plus (elle n’a pas pu voir les tympans, principale raison qui fait que je consulte plus rapidement pour Loulou que pour ses aînés : il est sujet aux otites)

        Aimé par 1 personne

  2. J’avoue avoir un peu de mal à comprendre le « Bienvenue en Ile-de-France »… Je suis en « Province » (à 5mn du 78) depuis 5 ans, et je n’ai jamais autant sorti les rames qu’ici pour avoir des rendez-vous médicaux…
    En même temps, cela ne change rien aux problèmes des déserts médicaux qui s’aggravent d’année en année, partout en France…
    On arrive même plus à trouver un médecin traitant qui nous accepte en nouveau patient… C’est fou. Ici aussi, le réveillon s’est fait avec de la fièvre et une bonne grippe pour mon loulou…

    Je pense que ton loulou va mieux depuis !

    Virginie

    Aimé par 1 personne

    1. L’opératrice, à 5h25, alors que je montrais ma sidération que le planning soit déjà plein pour la journée, m’a dit « bienvenue en Ile de France » : c’est une citation.
      Ici on attend 6 mois pour n’importe quel RDV spécialiste… mais quand j’ai eu besoin de SOS médecin, ils sont toujours venus dans la demi journée… et il y a une permanence au cabinet de mon médecin de ville (en clair : chez moi, à la même date, j’aurai été voir la doc de mes enfants, comme je l’ai fait ce matin et il n’y aurait pas eu d’histoire)
      Mes parents m’ont parlé du climat médical de l’IDF, je n’avais franchement pas réalisé que c’est à ce point là… je pensais que l’IDF s’en sortait mieux que la Bretagne et j’avais tort !
      (ce qui ne me fait pas plaisir)

      Aimé par 1 personne

  3. Vous avez bien géré en appelant le 15 pour savoir quoi faire.
    Pour la galère des RDV médicaux, je ne connais hélas que trop bien… 😦

    Mais j’ai malheureusement l’impression qu’en province ce n’est pas forcément plus simple 😦

    Aimé par 1 personne

    1. EN fait, comme je l’ai dit à Virginie, je pensais que c’était plus facile à Paris…. ce qui m’a choquée, c’est le généraliste de ma mère : il était à son cabinet mais il a refusé de voir mon enfant alors que mes parents sont tous deux ses patients depuis des années !
      La généraliste (ou son associé) de ma famille a déjà prit des personnes en visite chez nous avec des RDV de dernière minutes quand on a eu le même souci ici.
      Je ne blâme même pas vraiment le généraliste de mes parents : les médecins sont submergés au point je pense d’en perdre le sens du serment d’hypocrate….
      Bref, on est déjà mal et cela ne va pas aller mieux dans les 10 prochaines années

      Aimé par 1 personne

  4. Compliqué ces déserts médicaux…tu es dans Paris ou périphérie ? Dans les hauts de seine il y a des urgences pédiatriques avec des médecins de garde et de mémoire à domicile. J’avais eu le même cas que toi dans le Loir et Cher, impossible de prendre rdv avec un medecin car « nouvelle patiente » malgré l’urgence et même auprès du medecin de mon père! J’avais halluciné, j’ai cru me revoir 10 ans en arrière en Angleterre! Une fois j’ai déjà consulté SOS médecins (un dimanche) pour mon petit et moi (à domicile) c’était pratique même si ça coûte un rein (lol). Par contre je trouve étonnant que sur des dates comme ça (25/12 etc), ça ne soit pas possible sachant qu’apparemment c’est une période où il y a beaucoup d’épidémies et d’accidents domestiques!

    J'aime

    1. C’était le 27/28 décembre, et avec les médecins en vacances, les urgences bien que renforcées sont saturées…
      C’était dans le 95. J’ai travaillé occasionnellement pour le 15 de ton ancien département… ben ils sont à poil comme les autres 😉
      Plus sérieusement, je crois que la situation s’est dégradée depuis 7 ans que j’ai quitté l’IDF

      J'aime

      1. En fait, pour avoir posé mes fesses dans des ambulances de secouristes à de nombreuses reprises, j’ai vu pas mal de personnes en décalage : parfois des gens qui auraient dû voir un médecin ou se présenter aux Urgences n’ont pas osé le faire pour ne pas déranger… Du coup c’est chaud, voire on déclenche le SMUR parce que là faut pas aller à l’hopital sans soins avant.
        Et parfois à l’inter d’après tu es face à quelqu’uun de revendicatif qui te prends pour un taxi gratuit parce qu’il a un rhume et ne veut pas attendre le lundi pour aller voir son médecin traitant.
        J’ai été particulièrement marquée par une nuit durant laquelle nous avons fait 2 départs sur exactement les mêmes symptômes. La première ‘victime’ n’avait rien d’autre qu’un coup de blues…. et la seconde ‘victime’ avait la faucheuse au dessus de sa tête (une heure de plus et son compte était bon).
        Il faut comprendre qu’une équipe mobilisée pour de la bobologie, c’est plus d’attente pour les autres personnes qui ont besoin de secours. Je ne suis pas urgentiste, mais je pense que dans les services d’urgence c’est pire : un lit squatté pour quelqu’un qui serait mieux chez lui n’est plus disponible pour un autre patient.
        Le problème (et c’est pour cela que j’insiste avec mon appel pour avis médical) c’est que seuls les médecins font des diagnostiques… Donc, quand on a quelqu’un qui va pas bien, à fortiori un enfant, on a tendance à paniquer et à penser que le CHU ouvert H24 7j/7 est la solution… mais il existe des alternatives qui sont plus simples pour les patients comme pour les médecins… demander un avis médical en composant le 15 en est une importante et méconnue

        J'aime

  5. Je crois que cette saturation est nationale en ce moment. Moi cette semaine, la petite toussait et 39 de température. Je voulais qu’elle soit vu par un médecin car elle est très sensible et attrape toutes les merdes.
    J’appelle mon médecin traitent pas de place avant la semaine prochaine où j’ai déjà un rdv pour les vaccins ! J’ai appellé SOS. Saturation cause grippe. J’ai laissé tomber. Ca a l’air de tenir. Au pire j’ai rdv la semaine pro !

    J'aime

  6. Je découvre ce type de situation. Ici, pour les généralistes en tout cas, j’ai toujours eu des rv assez facilement. Sos médecin, jamais, j’essaie même plus mais entre les maisons médicales et le cabinet de mon médecin, je m’en sors. Je me savais pas si chanceuse.

    Aimé par 1 personne

  7. Ici (en Thailande) je n’ai jamais attendu plus d’une heure pour voire un medecin… Mais il faut ajouter un zero voir plus (!!!) au prix de chaque acte medical!
    Mais quand tu vas aux urgences, on ne commence a te soigner qu’apres avoir preleve une bonne grosse caution sur ton compte bancaire.
    Il y a clairement de graves dysfonctionnements en France, mais un systeme de sante ou tout le monde est traite et bien traite, c’est quand meme aussi un luxe en terme de solidarite nationale…
    J’espere que ton Loulou va mieux…

    J'aime

    1. C’est vrai… Mon frère qui vit aux Etats Unis évite son hopital de secteur qui ne lui inspire aucune confiance.
      J’ai souvenir d’une fois ou son fils s’était blessé et où nous avons préféré nous en occuper nous même plutot que de consulter les urgences… Y’a malheureusement pas besoin de sortir du G7 pour découvrir la misère en santé publique…
      Détail amusant, dans l’état où il vit, passé 65 ans, la santé est totalement assumé par l’état… du coup sa belle mère a bénéficié d’un certain acharnement thérapeuthique quand elle était sur la fin 😦
      Bref, les états unis sont un continent plein de contrastes et nous français n’avons pas idée du fonctionnement de leur système de santé (les médias rapportent beaucoup de choses fausses quand ils en parlent car ils ne font pas la différece entre les états alors que la santé est gérée indépendamment par chaque état)
      Mon article est plus un cri d’alarme qu’une plainte car j’ai été sidérée par cet état de fait

      Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s