Les jolies choses·Logistique

L’anniversaire de Piotr

3 enfants en 3 ans kingdom game chapeau fC’est un samedi matin de printemps, il fait un temps magnifique. Pas un seul nuage dans le ciel Breton, déjà 22°C à 9h50, c’est une de ces journées où l’on arrête tous les programmes en cours pour aller se promener en bord de mer.

Dans ma voiture, je roule dans les rues désertes. Derrière moi, Fifi est installé sur son rehausseur. Un grand sourire éclaire sur son visage. Nous écoutons un disque de Queen. Mon fils papote en continu de tout et de rien, me racontant sans logique temporelle sa semaine d’école, sa future fête d’anniversaire, sa vie avec A. quand ils seraient grands et ses copains bien sûr, qu’il va retrouver en ce matin de weekend.

Au lieu d’aller à la plage, nous traversons la ville en quête d’un endroit appelé ‘Games Kingdom’ (ou un truc comme cela).
Je n’aime pas les aires de jeux couvertes : c’est bruyant, cher et cela sent la chaussette humide. Jamais je n’emmène mes enfants dans les aires de jeux couvertes.

Aujourd’hui, c’est la fête d’anniversaire de Piotr*, Fifi est invité. Mon enfant du milieu aime bien Piotr.

3 enfants en 3 ans kingdom game 5
Aire de jeu au Mans

Piotr parle trois langues à cinq ans. Il connait l’Ukrainien qui est la langue de sa Maman, le Russe qui est la langue commune à ses deux parents… et bien sûr le Français parce que sans le français, Piotr ne pourrait pas être copain avec Fifi.

Au volant, je trépigne : la rue de Plymouth est à l’opposé de la ville, je l’ai découvert au moment de partir. Je la croyais à côté de la rue de Glasgow, mais ce n’est absolument pas le cas. Certes les rues aux noms de peintres impressionnistes sont toutes dans le même quartier, mais celles à la gloire du Royaume-Uni sont séparées de plusieurs quartiers.

Fifi parle ni Russe, ni Ukrainien, alors il est bien content que Piotr parle enfin Français.

L’an dernier, quand il est entré en petite section de maternelle, Piotr ne parlait pas. Fifi ne sait pas trop ce qu’il comprenait ou pas notre langue. Maintenant, non seulement il parle Français, mais il le lit aussi. Pas aussi bien que le Russe qui se lit en phonétique, mais il le lit. C’est peut-être pour cela que Piotr est passé du groupe de Fifi, les moyens, au groupe de Ririe, les grands, il y a quelques semaines.

Fifi aime bien Piotr. Il court vite, chante dans trois langues (comme Fifi, mais Piotr comprend ce qu’il chante), et il aime le coin garage dans la classe. Fifi aime bien aussi la maman de Piotr, la belle Natacha*. Mais surtout, Fifi aime le papa de Piotr, Dimitri*, qui est costaud et joue avec eux comme s’il était l’un des leurs.

3 enfants en 3 ans kingdom game 4
Aire de jeu en Bretagne

Nous longeons la grande salle de spectacle de la ville, avec ses formes rondes et ses cheminées type paquebot sur le toit. Malgré tout les architectes Bretons, c’est un ‘Parisien’ qui a dessiné et géré la construction de l’Aréna. Oui, je bougonne comme une Bretonne chauvine.

Cela fait vingt minutes qu’on roule dans la ville vide, au lieu des cinq prévues initialement.

Nous sommes sans la rue du ‘Games Kingdom’. Si tout va bien, Fifi n’aura que cinq minutes de retard. Le GPS m’indique que je suis à la bonne adresse. Il y a un magasin de surgelés, un vendeur de vins, un supermarché bio.
Pas de ‘Games Kingdom’.

Fifi et moi tordons nos cous dans tous les sens à la recherche d’un bâtiment qui pourrait abriter une aire de jeu (ou un bowling, ou un cinéma… n’importe quel truc ludique).
Nous ne trouvons pas. Toujours en voiture, je coupe la musique. Nous sortons du parking « maman a dû mal comprendre l’adresse », revenons sur nos ‘pas’ jusqu’au centre commercial.
Pas de ‘Games Kingdom’.

3 enfants en 3 ans kingdom game 3
Aire de jeu, quelque part en France

 

Je suis énervée contre moi-même de n’avoir pas anticipé le trajet la veille : confondre Plymouth et Glasgow, ce n’est pas malin. Ces villes sont distantes de plusieurs centaines de kilomètres. L’une d’entre elle sort d’Europe, l’autre a failli sortir du Royaume Uni… en sortira peut être prochainement. Angleterre et Écosse : j’aurais pu/dû me douter que ce n’était pas pareil !

Ce n’est qu’au troisième passage, avec l’aide d’une bobo écolo à bicyclette (qui sortait du magasin bio), que nous avons enfin trouvé notre destination. ‘Games Kingdom’ se trouve derrière et en contrebas des autres commerces. Je gare le tank à l’ombre le long du bâtiment. Il est 10h15.

Fifi n’a pas l’air contrarié par notre retard. Un grand sourire éclaire son visage d’enfant de presque 5 ans. Il saute de la voiture, tenant précautionneusement le cadeau dans ses mains.

Cela n’a pas été évident pour nous de choisir ce jeu de construction phosphorescent : Fifi a flashé dessus, il l’a demandé pour lui plutôt que pour Piotr. Mais sa générosité naturelle a fini par prendre le dessus, j’ai pu emballer le cadeau. Ce matin il est fier de le porter jusqu’à son copain.

Il y a un sas avec deux séries de portes vitrées pour pénétrer dans le royaume des jeux. Fifi franchit l’obstacle en sautillant, tenant le présent contre son cœur.

Elles sont là, deux brunes, une rousse et deux blondes dont Natacha : les mamans des copains de Fifi. Elles nous accueillent en souriant. Leurs enfants sont dispersés dans la salle qu’ils ont pour eux tous seuls. On entend leurs rires et leurs appels d’un jeu à l’autre.

3 enfants en 3 ans kingdom game 1
Aire de jeu à landivisiau

Dimitri, le seul adulte dans l’aire de jeu, court après les enfants en poussant de grands cris : c’est lui le loup. Les petits le fuient en hurlant, ravis. Comme à chaque fois que je vois le père de Piotr en action, je me demande qui s’amuse le plus. Natacha sourit avec beaucoup d’amour dans son doux visage.

Retrouvant sa réserve face à la demi-douzaine de mamans, mon fils dit poliment bonjour, puis tend le cadeau à Natacha pour qu’elle le pose avec les autres.

Natacha lui chuchote quelque chose à l’oreille. le sourire de mon fils revient instantanément, plus lumineux encore.

Il hoche la tête en la regardant, lui fait spontanément un bisou, fait extrêmement rare de sa part, même avec les jolies femmes. Alors que je suis encore en train de saluer mes collègues mamans, Fifi file avec Natacha vers un enclos ou se trouve une grosse ‘moto électrique’.

Le weekend dernier, le Grand Schtroumpf** est venu nous voir sur son destrier. Il a une grosse moto, bleu roi, avec des valises sur les côtés et dessus. Fifi n’a pas eu le droit de faire un tour avec lui, mais il est monté dessus. Il a pu toucher le guidon et faire vroum-vroum sous l’œil attentif de son parrain. Oncle Schtroumpf* lui a patiemment expliqué les différents boutons et cadrans sur le tableau de bord, ainsi que l’usage des poignées du guidon. Grâce à lui, Fifi ‘sait’ conduire une moto.

La moto de 'Games Kingdom'
La moto de ‘Games Kingdom’

La moto est presque aussi grosse que celle d’oncle Schtroumpf. Fifi pose fièrement pour des photos souvenir qui seront malheureusement floues. Il me demande d’envoyer une image à son oncle pour lui montrer.
Quand il sera grand, lui aussi aura une grosse moto et elle sera bleu comme celle d’oncle Schtroumpf ! Ou alors orange comme celle qu’il est entrain de chevaucher. Le principal, c’est qu’elle fera du bruit et qu’elle ira aussi vite que la lumière !

Je regarde mon bonhomme en short, tshirt et baskets qui se tient bien droit sur la selle du deux-roues de fête foraine. La mine concentrée, il roule en rond dans l’enclos. A cet instant il est très loin de la salle de jeu, de la Bretagne, de la France même. Il roule les cheveux au vent dans une plaine sauvage, libre comme l’air.
Sentant mon regard, il relève la tête et me sourit.

Fifi grandit. Je n’ai aucun mal à imaginer l’homme qu’il sera. Quelqu’un de droit et patient. Un homme volontaire, qui aura bien du mal à accepter l’injustice et l’hypocrisie de la société contemporaine. J’espère que sa douceur et sa gentillesse naturelle ne lui joueront pas de tour.

Fifi se met à faire des huit, manœuvrant habillement l’engin. Après quelques tours supplémentaires, la moto s’arrête. Le temps du rêve sur custom est fini.

Il reste en selle encore quelques secondes. Puis, comprenant qu’il doit laisser sa place, Fifi saute de sa monture, sort de l’enclos et va rejoindre ses copains.

3 enfants en 3 ans kingdom game 2
Aire de jeu allemande

*Les noms ont été changés

** C’est son vrai surnom, mais il n’est usé que par moi

3 enfants en 3 ans kingdom game

Bien évidemment, cet article n’est aucunement sponsorisé.

5 commentaires sur “L’anniversaire de Piotr

  1. J’adore !!! Tu décris tellement bien les choses, on s’y croirait. Alors, le copain a-t-il été content de son cadeau ? Fifi s’est-il bien amusé ? Est-ce que tu y retourneras, ou définitivement non ?

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai pensé à ton blog en écrivant mon billet 😉
      – ‘Piotr’ a priori a bien aimé, dixit la maman qui est en recherche pour ‘Fifi’ le WE prochain
      – Fifi s’est é-cla-té ! Il a bien profité. Mais je pense que c’était d’être avec ses copains, il n’a pas commenté les jeux
      – Ce n’est toujours pas ma cup of tea : j’ai développé une aversion de tous ces trucs là à cause de mon expérience de secouriste sur une fête foraine… Certes il y a peu de dangers sur ces installations, mais je sais d’expérience que le manège le plus anodin peut entrainer des blessures graves alors…
      Et puis entre le coût, l’odeur de chaussette et les conditions d’hygiene, je pense que c’est pas trop pour moi

      J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s