Le quotidien·Les jolies choses

3 enfants en 3 ans contient plus de 200 articles

3 enfants en 3 ans 200 articlesMercredi est apparu sur le blog une page contenant un medley de photos représentant chacune un article présent sur ce blog.
Je n’ai pas tout mis.
Je n’avais pas la place.
J’ai seulement présenté les articles que j’avais envie de (re)partager avec vous.
Parce que cette nouvelle page, totalement par hasard, est parue entre le 200eme billet publié et celui-ci.

En un peu moins d’un an et demi, j’ai produit deux centaines de billets.

post-milestone-200-2x.pngEcrire cela me donne un peu le vertige.

Lorsque j’ai ouvert ce blog je ne pensais pas au 200eme article. Au fil de deux quintaux de billets je vous raconte une partie de mon quotidien. A travers vos commentaires, vous réagissez à mes propos. Je n’imaginais pas cette aventure quotidiennement chronophage.

Aujourd’hui j’utilise mon 201eme papier pour faire un bilan de cette opération.

Être une bloggeuse ‘lifestyle parental’ est un hasard presque total.

C’est en allant aux effluents que j’ai découvert la case dans laquelle rentre 3enfantsen3ans.com.

L’objectif principal de mon blog est d’écrire.
J’écris pour assouvir une obsession permanente.
J’écris pour affuter ma plume par la pratique régulière de l’écriture, la rendre plus attractive, plus alerte, plus accessible (j’ai une propension permanente à utiliser des mots tels que ‘propension’).

Montrer les choses sincèrement, en nuance, exprimer ma parentalité approximative dans une famille avec trois enfants ne me parait pas incompatible avec une certaine discrétion sur les détails de mon quotidien.

3 enfants en 3 ans vie de maman plage 2

Il serait étonnant que je fasse partie un jour de ces bloggeuses qui racontent en détail leurs disputes conjugales (Quoi que, si je trouve un angle inspirant ?). C’est le paradoxe d’une certaine sorte de bloggers dont je suis. Je ne vous raconte pas toute ma vie. Juste mes humeurs et ce que je peux partager sans enfreindre l’intimité de mon mari, mes enfants, voire la mienne.

 

Ceux qui me connaissent un peu plus que par le site savent qu’il y a des sujets importants que je ne veux ni ne peux partager ici.

Le choix du thème principal de 3 enfants en 3 ans n’était qu’un prétexte…

Il est issu d’un brainstorming informel avec deux amies. Ensemble nous cherchions une matière susceptible d’intéresser des lecteurs et, surtout, d’inspirer mes articles dans la durée. Je n’avais pas envie de reprendre mon blog précédent.

Assez rapidement, comme une évidence, la maternité a été le sujet retenu. De là, nous avons cherché ce qui rendait mon expérience de maternité spécifique, le petit plus qui me permettrait de me démarquer des autres… Tout le monde n’enchaîne pas les enfants au point d’en faire trois rapprochés : le nom était trouvé.

Un dimanche matin je me suis lancée, créant ce blog en quelques minutes pendant que les enfants regardaient Peter Pan à la télé.

090917_1755_Laleondepo6.jpg
Un moment magique et hors du temps

Mes règles sont simples et claires

Je ne publie aucun propos que mon mari serait gêné de lire. Cette règle est tellement absolue que je l’applique aussi sur les forums ou dans les pages Facebook que je fréquente.

Autant que possible j’évite de montrer mes enfants de face (et jamais plus de la moitié de leurs visages)

Ils n’ont pas demandé à faire partie de cette aventure, je souhaite qu’ils puissent nier leur implication plus tard s’ils en ressentent le besoin.

Si l’un de mes articles parle d’une personne de mon entourage facilement identifiable, je le lui soumets avant parution. Cette personne a bien sûr la possibilité de me faire ré-écrire certains passage ou de demander que le récit ne soit pas publié. A ce jour, toutes les personnes sollicitées ont eu la gentillesse de valider mes propos, parfois en des termes très touchants.

Volontairement, je ne suis pas toujours précise l’attribution des phrases de l’un ou l’autre.

L’idée est de laisser une place à votre imaginaire. C’est une façon de vous laisser vous approprier mes textes.

Dans ma rubrique ‘absurdie‘, je respecte l’intimité des familles qui m’offrent les propos de leurs enfants en modifiant certains prénoms. Elles me font confiance et je les remercie.

 

3 enfants en 3 ans cecile enfant
J’ai 7 ans et je répare mon vélo

 

Oui, je suis bien Madame Dupont

C’est mon nom d’épouse. Un jour mon mari m’a proposé de changer la phrase d’accroche « Chronique d’une famille ordinaire » des premières semaines en « Chronique d’une famille Dupont ». Parce que s’appeler Dupont, c’est ordinaire même si ce nom n’est pas le plus répandu en France (il y a double de Durand et quatre fois plus de Martin).

J’ai eu la surprise de découvrir qu’une bloggeuse plus connue que moi portait le même nom de famille. Nous ne sommes aucunement parentes, mais ce hasard me plait bien.

3 enfants en 3 ans epelerJ’écris plus vite qu’au début

Aujourd’hui, Je suis capable de sortir un article de 2500 mots en deux heures, ne passant qu’une demi-heure supplémentaire pour sa relecture. Pour peu que les illustrations soient déjà calées, je peux vous faire le présent billet en 3 heures.

Cela peut paraître long mais, comparé au temps qu’il me fallait pour sortir 500 mots il y a dix-huit mois, c’est peu. Cela me prouve (si j’en avais douté) qu’en travaillant régulièrement on finit par progresser.

Ecrire régulièrement est, je pense, la clé du progrès

Depuis quinze ans que j’ai des textes publiés sur la toile, ce n’est qu’avec ce blog que je commence à prendre de l’assurance. Je ne retourne pas les phrases dans tous les sens, je ne ressens plus le besoin de me lire cinquante fois avant de publier un paragraphe… Plus agréable encore, je tape vite et il n’est pas rare que les mots sortent d’eux même.

Lorsque je relis un vieil article, les imperfections ne m’énervent pas (la plupart du temps), même si je me dois parfois de corriger l’orthographe (on a beau lire et relire…). J’ai plus d’indulgence pour mes écrits et, peut-être, un peu plus de bienveillance envers ma façon d’écrire. Ma tendance parfois à utiliser de mots moins courants est guidée avant tout par mon envie de profiter de la richesse de la langue française aux nuances subtiles sinon sublimes.

Oncle oscar
« On dirait mon oncle Oscar »

Je ne serai pas une star de la blogosphère

A l’époque de l’ouverture de ce blog, avec l’arrogance qui me caractérise, j’étais persuadée que la qualité de mon écriture suffirait à attirer les lecteurs. Je me suis montrée particulièrement naïve.

Entre mon précédent blog et celui-ci, l’offre blog a grimpé de façon exponentielle.

Si pas mal de blogs sont publiés dans un langage plus oral qu’écrit, grossières fautes d’orthographe incluses (je ne suis pas parfaite en la matière ceci dit), il existe une offre monumentale de bloggers à la plume affutée, au mot juste, à l’article émouvant, drôle, mordant ou instructif.

En matière de référencement je suis une indécrottable nouille. D’autres bloggeuses m’ont donné des conseils, j’ai lu pas mal d’articles sur le sujet mais, sauf accident, je n’arrive pas à bien faire référencer mes articles.

Aujourd’hui, je ne pense pas sortir du lot. Je n’en ressens pas vraiment le besoin. Je suis un petit blog parmi d’autres, j’ai des lecteurs occasionnels ou réguliers et quelques deux articles phares qui m’amènent des curieux toutes les semaines sur un billet unique.

3enfants en 3 ans chapeau 1
Clin d’œil à deux de mes articles phares dont cette photo est l’image ‘en une’

M’exposer dans des vidéos ne me fais pas envie et ne m’apporterai pas autant.

La société actuelle est extrêmement basée sur l’image donc je pâtis certainement de mon refus de la vidéo. Nous devenons paresseux, ne prenons plus la peine de lire un billet quand il y a des images qui bougent pour nous raconter le sujet. Tenir un blog sans vidéo, avec un usage limité, non optimisé, des réseaux sociaux, c’est se couper d’une grande partie des lecteurs potentiels.

Etant passé plusieurs fois à la télé (la dernière l’an dernier avec mari et enfants) (Honte à nous, nous n’avons pas sauvegardé les images diffusées), j’ai trouvé l’expérience intéressante en termes de découverte d’un autre univers. Me voir sur une chaine nationale n’est pas mon objectif (trop peur de dire une connerie et qu’elle soit diffusée), alors tenir un Vlog en ligne visible H24 du monde entier ?

Lire les collègues m’enrichis quotidiennement.

Certains d’entre eux m’envoient régulièrement de magnifiques électrochocs. Par exemple, je suis particulièrement envieuse de la phrase d’accroche du blog de Virginie  : « soit je crie, soit j’écris ». Cette phrase tellement simple est une vie à elle seule ! J’aurai aimé l’écrire. A la place j’ai découvert un blog magnifique.

C’est pour ces blogs que j’aime et qui me touchent que j’ai créé ma ‘blogroll. Submergée par mon quotidien, je n’ai pas toujours le temps de lire tous les sites auxquels je suis abonnée.  Je découvre certaines pépites parfois avec plusieurs semaines de retard.

En off du blog, il m’arrive souvent d’échanger avec l’une ou l’autre. Il y a parfois une vie totalement parallèle à certains articles, avec ses confidences, ses coups de gueules ou ses coups de cœurs. C’est enrichissant de découvrir les recettes de bloggeuses plus importantes.

 

3ee3a 18 pensee pour Maman BCBG
Dédicace à Maman BCBG, et je n’exclue pas de faire pour elle un calendrier de l’avent au saucisson l’an prochain

 

Grace au blog, je fais de belles rencontre de personnes incroyables qui n’hésitent pas à m’offrir un coup de pouce comme cela, juste parce qu’elles sont généreuses de nature.

Certains bloggers ont fait de leur ouverture vers les autres une marque de fabrique, comme Picou Bulle qui relaye quasi quotidiennement les meilleurs articles qu’elle lit et compile ses préférés dans un récapitulatif mensuel. Ils sont un lien naturel entre beaucoup de bloggeurs, juste parce qu’ils aiment partager.

Je ne saurai être exhaustive dans la liste des plumes qui se plantent dans mon cœur.

Les collègues ont des angles d’attaques, des idées que je n’aurai probablement jamais imaginées moi-même. Parfois le billet du jour d’une collègue correspond à celui que je suis en train d’écrire, ou fait écho à un thème que je souhaite aborder ou que j’ai abordé récemment.

Il m’est occasionnellement arrivée de renoncer à un article parce qu’il existait déjà. Il m’est arrivé de reprendre (parfois sans le savoir) le sujet d’une camarade pour donner mon propre point de vue. Il m’arrive de publier un article correspondant à celui d’une autre bloggeuse le même jour, sans aucune concertation. Il m’arrive enfin occasionnellement de lire un article proche de l’un de mien chez d’autres.

C’est toujours intéressant d’avoir un point de vue complémentaire.

J’aime les tags !

Si je ne participe pas systématiquement, j’aime lire ces articles qui passent d’un blog à l’autre. C’est amusant, parfois émouvant de découvrir des réponses différentes à des questions identiques. Chacune adapte son univers à un cadre donné rendant l’expérience enrichissante.

C’est pour cela que je participe régulièrement à l’expérience #10dumois. A partir d’un même thème sont publiés des articles très divers. Découvrir comment les autres ont interprété les quelques mots imposés ressemble à un match d’improvisation théâtrale, quand plusieurs équipes doivent traiter le même sujet l’une après l’autre. Cette expérience est accessible à tous les types de blogs, elle me donne la possibilité de sortir dans d’autres univers, loin de la parentalité, voire loin du « lifestyle ».

3enfantsen3ans-plage-2.jpg
Une journée buissonnière dans le nord finistère

Mes articles stars ne sont pas tous prévisibles

Pour moi, ils sont moins valorisants que faire partie de la sélection d’un autre blogger, mais cela fait (je crois) plus de six mois que je n’ai pas eu la chance d’un coup de cœur Hello Coton.

Je me résigne… Il y a plein de bon blogs, alors il est normal que ce ne soit pas toujours les mêmes qui soient mis en avant par notre site de référence (par contre je n’aime pas du tout voir des articles sponsorisés dans les coups de cœur). Mais ces coups de cœurs me manquent quand même car ils représentent autant une reconnaissance de mon travail que l’opportunité d’acquérir de nouveaux abonnés.

Le Huff Post me (re)prend parfois des articles. C’est toujours un plaisir d’échanger avec sa média-planneuse. Sa manie de nous trouver des titres racoleurs à nos articles me fait hurler de rire régulièrement… Avec d’autres bloggeuses, nous faisons en off des paris sur la teneur des commentaires… Certains valent leur pesant de cacahouètes (et prouvent que beaucoup commentent sans avoir lu plus loin que le titre racoleur).

Parmi mes articles, il y en a qui ont eu pas mal de succès sans que je ne comprenne pourquoi.

Celui sur la rentrée à la danse par exemple a très bien fonctionné. Il est ressorti dans les stats récemment. Celui sur les tabous de l’accouchement quitte rarement mon top 10 hebdomadaire.

Un de mes articles est plus important que je ne l’aurai imaginé. Il traite de la phobie de ma fille. Au fil du temps, il est lu par des parents qui découvrent ainsi que leur enfant n’est pas le seul à avoir ce souci. Pour beaucoup d’entre eux, c’est une sorte de soulagement, ils trouvent quelques réponses. De tous, je pense que c’est l’article plus utile de mon blog. Il a été traduit en Japonais, (j’ai adoré l’expérience) !

Il y a un article dont le manque de succès m’a attristé

Est-ce parce que je reviens toujours à mon premier amour, la poésie, que j’ai beaucoup cru à cet article ? J’ai passé beaucoup de temps à fignoler mon texte. C’est un véritable exercice de style. Construire une histoire cohérente à partir de titres de chansons d’un nombre limité d’auteurs/interprètes tournant tous autour de France Gall a été un travail aussi compliqué que passionnant.

Fière du résultat, j’espérais sincèrement que ce billet dépasserait mon lectorat habituel.

Il n’en a rien été.
Si vous acceptez de lui donner une nouvelle chance, l’article dont je vous parle est Roule Galette.

Musique 3 enfants en 3 ans
Mon Juke Box préféré

Tenir un blog est une aventure formidable

J’avais déjà évoqué le sujet pour le 100eme billet de mon blog. Avoir des articles lus, aimés, commentés c’est le meilleurs des salaires pour la petite bloggeuse que je suis.

Alors merci à chacun d’entre vous de me lire et m’aider à progresser !

3 enfants en 3 ans la sorcière 1 le conte

21 commentaires sur “3 enfants en 3 ans contient plus de 200 articles

  1. 200 billets… Je suis pantoise ! 🙂 L’analyse que tu fais de ton aventure bloguesque est très intéressante ! Moi aussi je trouve que tes textes sont plus fluides qu’au début même si le plaisir de te lire,lui, n’a pas changé 🙂
    Bonne continuation ma Madame Dupont 🙂 et en route vers les 300, 400, 500 billets !!!!!

    (Pffrrrttt « indécrottable nouille » … J’ai ri comme une nouille pour le coup dans le RER !!)

    J'aime

    1. Tu es mon saussisson d’amour, je pense à toi à chaque fois que je vois une pub justin Bridou (je ne sais pas comment doit être lu la phrase ci dessus)
      201… l’objectif : écrire régulièrement est en cours.
      Merci pour ton retour, tu m’avais déjà dit pour les textes… je ne me rends pas vraiment compte… par contre, je remarque que ces derniers temps j’essaie d’épurer un peu mon écrit (l’article de vendredi prochain a perdu presque 1000 mots entre la V1 et celle au marbre… il en reste 2400 tout de même) (cette article a perdu pas loin de 500 mots en route lui aussi)
      Bref, je suis bavarde mais je me soigne 😀

      J'aime

  2. Je ne peux qu’être ravie d’être citée dans cet article que j’aurais pu écrire à quelques exceptions près tant il correspond à ma vision des choses… je ne serai jamais une star de la blogo, mes textes sont trop longs et je ne m’y dévoile pas assez. Mais c’est voulu, et je préfère qu’il en soit ainsi…J’ai peut-être une audience plus limitée mais au moins elle est engagée et fidèle. Et les vlogs ce sera sans moi! Comme toi j’aime écrire sur ce qu’il me plaît, comme il me plaît, et me confronter en toute amitié aux autres blogueuses, sans pression, pour le plaisir des échanges. C’est tellement agréable! Je finirai sans doute par ralentir mon rythme mais j’aurais bien du mal à m’arrêter!
    En tout cas je te souhaite encore beaucoup d’articles! Je serai là pour les lire!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton mot Picou 🙂
      Je pense que nos visions / envies concernant la blogo sont assez compatibles.
      J’ai ralenti en début d’année pour des raisons personnelles. Là j’ai repris le rythme. Comme toi, je ne me mets pas la pression et suis mon envie.
      En toute franchise, j’aimerai avoir un blog qui perce pour pouvoir avancer mes autres projets, mais même si cela était, je ne serait pas une ‘influenceuse’ qui vit de ses partenariats : mon but est totalement différent, comme tu le sais.

      J'aime

  3. Bravo ! Je pense comme toi que les blogs sans vidéos, qui sont écrits avec soin, où chaque mot compte autant qu’un autre ne sont pas les blogs les plus propices au succès intergalactique. Mais je pense que le lectorat est fidèle et de qualité, hihi! En tous les cas, moi je te lis avec attention, et j’aime ta sincérité.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup. J’ai découvert récemment ton blog et je l’aime beaucoup 🙂
      C’est l’amour des mots qui me guide… l’idée principal de cet article bilan est justement de ne pas me perdre au contact des blogueuses ‘pro du partenariat’

      Aimé par 1 personne

  4. 200 articles Waouh ! C’est énorme ! De tout façon, il n’y a qu’à échanger en commentaire pour voir que tu as toujours un article qui répond à mes interrogations de future maman, c’est qu’il y a de quoi lire !

    J’aime ta vision de la blogo, et ta façon de blogguer. On sent la franchise derrière chacun de tes mots, et ça j’adore !

    A très vite.

    Aimé par 1 personne

  5. Bravo pour les (déjà) 200 articles ! Je partage la même vision que toi du blog et c’était très chouette de lire ton analyse avec ce recul ! Et je préfère largement les blog aux vlog, l’écrit aura toujours un côté suggestif et plus mystérieux que les vidéos !

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue, et merci pour ton commentaire 🙂
      Je crois au pouvoir de suggestion… En tant que lectrice, j’aime avoir la possibilité d’imaginer l’univers de la personne que je lis. Des fois la réalité surprend quand on la découvre…
      Ceci dit, il y a de très bon vlog, même si je n’en suis aucun assidument

      Aimé par 1 personne

    1. Ohhhh ❤
      C’est trop gentil, moi aussi je te suis jusqu’au bout et tu le sais… en ce moment je ne commente pas systématiquement, mais je te lis quand même (avec retard).
      DU reste, je me suis fait ce WE la réflexion que ta photo du dimanche montre vraiment bien l’évolution du temps

      J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s