Argh·Le quotidien·Les jolies choses

Les lunettes

3 enfants en 3 ans lunettes chapeauJ’aime tes yeux mon Fifi. Quand tu étais bébé, ils étaient bleu azur. Ton regard tantôt sérieux, tantôt amusé, souvent ailleurs, reflétait déjà ton cœur riche.

Entre dix-huit mois et deux ans la couleur de tes yeux a doucement évoluée. Du doré est apparu autour de la pupille et le bord a foncé progressivement. Entre les deux la couleur s’est mise à osciller entre le bleu-gris et le vert d’eau. Depuis tes deux ans, la couleur de tes yeux varie en fonction de ton humeur et du temps.

J’aime tes yeux mon Fifi, leur couleur pair est ce que je t’ai donné de mieux.

Ton regard expressif voit le monde tel qu’il est, avec ses bonnes et ses mauvaises choses. Il reflète ton âme douce et forte, totalement intolérante à l’injustice. J’aime voir tes sourcils se froncer, tes yeux devenir interrogateurs. Souvent sur la réserve, ton visage expressif économise de nombreux mots.

Pour tes trois ans j’ai cédé à l’insistance de ton médecin traitant : j’ai pris rendez-vous pour ta sœur et toi chez l’ophtalmo. Le temps que le jour arrive, tu avais déjà trois ans et demi. La docteure des yeux a d’abord ausculté ta sœur, posant son diagnostic : elle a une vue parfaite. Ton tour est venu. Tu t’es assis sur mes genoux, elle a sorti ses appareils sophistiqués. Nous n’avons eu aucun mal à te faire poser la tête et le menton sur l’appareil : quand tu es sur mes genoux tu peux tout.

L’ophtalmologue a tripoté ses appareils, les as réglés. Elle t’a mis une sorte de paire de jumelles devant les yeux. Tu te tenais bien droit sur la chaise, l’air sérieux et concentré. La médecin t’a demandé de nommer les images qui étaient projetées sur l’écran à l’autre bout de la pièce. Quand j’ai entendu le claquement dans l’appareil des lentilles qui tournent, j’ai compris instinctivement : tes beaux yeux allaient être cachés par des lunettes.3 enfants en 3 ans lunettes 01

Des lunettes ?

Le verdict est tombé : tu as une bonne vue… mais tu es hypermétrope. Alors il va te falloir porter des lunettes pour que tes yeux ne se fatiguent pas en s’ajustant en permanence pour voir le monde qui t’entoure. L’ophtalmologue a insisté : il faudra que tu les portes en permanence pour que ta vue reste bonne.

En sortant du cabinet ta prescription à la main, j’avais envie de pleurer. Ton beau regard serait bientôt caché par des bésicles. Marchant le long du port pour retrouver la voiture, j’avais ta petite main dans la mienne. Dansant sur la promenade, ses pieds touchant à peine le sol, ta sœur gambadait devant nous. Tu as levé tes beaux yeux vers moi. Ils brillaient. Tu m’as demandé si c’était vrai, si tu allais vraiment avoir des lunettes.

– « Oui mon chéri. »

Tu as fait un grand sourire : l’un de tes plus grands vœux venait de s’exaucer, tu allais avoir des lunettes, comme ton copain Léandre* le leader de ta bande.

Après t’avoir déposé à l’école, j’ai appelé ton père. Il s’est montré surprit de voir un si jeune enfant devoir porter des binocles. Avec deux parents bigleux, c’était pourtant prévisible.

3 enfants en 3 ans lunettes 02Le samedi suivant, nous avons été chez l’opticien.

Le premier n’a pas voulu nous recevoir, il fermait exceptionnellement son magasin à 16h30 et il était 16h25. Nous avons fait le tour de l’échoppe du second sans que personne ne s’intéresse à nous. Dans le troisième magasin, l’opticien portait le même prénom que ton cousin Maurice*. Il était 17h30, nous étions au cœur d’un centre commercial un samedi en fin d’après-midi… Le pire moment pour faire n’importe quelle course… Et nous étions venus à cinq pour cet important choix. Professionnel jusqu’au bout des ongles, Maurice nous a présenté toutes sortes de montures adaptées à ton âge et à ta morphologie. Leur point commun ? Leurs couleurs dominantes étaient le bleu et l’orange.

Rapidement, tu as tendu la main vers une paire de lunette premier prix, une de ces fameuses ‘seconde paire’ que vantent toutes les publicités de tous les magasins d’optiques. Tu l’as mise sur tes yeux et nous a souri.

Elles t’allaient bien.
« Si on regardait un peu les ‘vraies’ lunettes mon chéri ? »

Les essayages nous ont parus interminables. Tu passais une monture, puis une autre. Ta sœur courrait d’un bout à l’autre du magasin, Loulou tentant de la suivre et tombant tous les quelques pas. Quelle idée avions-nous eu de le détacher de sa poussette ? J’ai fini par attraper le pataud bébé et l’asseoir sur mes genoux pendant que ton père continuait sa discussion financière avec l’opticien.

Il fallait gérer ton envie de jouer, les chougnements de ta sœur, les mains baladeuses de ton frère. Nous avons passé une trentaine de minutes à tester une trentaine de paires. Lentement le choix s’affinait. Suite à de nombreux essayages, tandis que nous peinions de plus en plus à capter ton attention, nous tombâmes d’accord sur une monture de marque.

Remboursement cumulés de nos services de santé, Il restait une bonne somme à débourser.

3 enfants en 3 ans lunettes 03Des lunettes, cela revient cher, mais c’est porté tous les jours.

La paire de lunette était orange et bleu, tes couleurs fétiches. Ton père m’a consulté du regard, j’ai hoché la tête. Il l’a validée. Nous avons regardé de nouveau les ‘seconde paires’ que nous proposait Maurice. Deux nous convenaient. L’une était bleu marine avec des branches rouge vif, l’autre, bleu moyen, était celle que tu avais passée en premier en arrivant dans la boutique près d’une heure plus tôt.

Le choix fut facile.

Non loin de nous, tu longeais l’étalage des lunettes de gauche à droite et de droite à gauche. Tu chantonnais tout bas pour toi-même.
Maurice a commencé la paperasse, réclamant de nombreux papiers. Je fouillais mon sac, puis mon portefeuille pour satisfaire les exigences de l’état français. Ton père et moi regardions les deux paires retenues.

Les lunettes ce n’est pas donné, mais on les porte tous les jours.

Ririe était subitement calme, elle avait trouvé un jeu sur une borne tactile consacrée aux enfants et faisait des puzzles virtuels. Toujours sur mes genoux, blotti contre moi, mon petit Loulou suçait tranquillement son pouce en fixant Maurice qui entrait de nombreuses données dans son ordinateur.

Tu as cessé de chantonner. Doucement, sans vraiment que nous y fassions attention, tu t’es approché de nous. Tu as saisi la paire de ‘seconde lunettes’, l’a mise sur le nez d’un geste volontaire, nous a regardé en souriant. « Ce sont ces lunettes là que je veux. » as-tu dit, du haut de tes trois ans et demi.

Tu es reparti jouer le long de l’étalage, chantonnant tout doucement pour toi même, les lunettes ‘seconde paire’ bleues sur ton nez.

Maurice avait cessé de taper sur le clavier. Ton père et moi te suivions du regard. Nous étions tous les trois totalement immobiles. Un ange est passé, portant des lunettes bleues premier prix sur le bout de son nez.

– « Tu es sûr Fifi que tu veux ces lunettes bleues ?

– Oui, je veux ces lunettes là… Je ne veux que ces lunettes-là ».

Nous avons économisé une bonne somme. Une dizaine de jours plus tard nous sommes allés, juste toi et moi, chercher tes nouvelles lunettes. C’était tôt le matin. Maurice a pris quelques minutes pour adapter la monture à ton regard puis tu as chaussé ton accessoire bleu. Fier et heureux, tu es reparti dans la vie, le monde désormais filtré par des bésicles en plastique.

J’aime tes yeux mon chéri, ils sont le reflet de ton âme.

Et chez vous ? Est-ce que vos enfants ont des lunettes ?

Web

*Les prénoms ont étés changés

10 commentaires sur “Les lunettes

    1. Bonjour et bienvenue 🙂 merci pour ce commentaire
      Cela fait plus d’un an et demi qu’il porte ses lunettes, il en a changé récemment, l’occasion pour moi de me remémorer la scène décrite dans l’article (et antérieure au blog).
      Lorsqu’il a porté ses lunettes, il était tellement fier qu’on s’y est très vite habitué.
      Tu as tout à fait raison : son regard est tout aussi expressif derrière les carreaux…

      Aimé par 1 personne

  1. Pilou1 porte des lunettes depuis ses deux ans.
    L’ophtalmo a été génialissime. Depuis le temps que je m’inquiétais et posais des questions au doc, d’un seul coup c’était devenu une urgence, évidemment 😉 Difficile de faire un bilan à un si petit bout, mais il a gérer incroyablement bien (l’orthoptiste a bien galéré par contre :D).
    Une chance sur 4 d’avoir un mini nous aux yeux clairs.
    Chance grillée dès le premier Pilou.
    Yeux clairs visibles uniquement à travers ses lunettes.
    Il les choisit toujours avec goût. Il essaie et réessaye. Un petit pro depuis le temps 😉

    Du coup tous les ans, les autres se plaignent de ne pas pouvoir porter de lunettes 😀

    Aimé par 1 personne

    1. 2 ans, cela parait jeune et pourtant de plus en plus de tout petits portent des lunettes.
      Je crois qu’on a du bol que nos enfants aient du gout : quand je vois les photos de mes lunettes enfants, je pense que j’ai pas toujours fait preuve de discernement chez l’opticien…. en même temps c’était les années 80……………. !

      J'aime

  2. Moi je trouve que les lunettes au contraire mettent le regard en valeur. Comme une décoration autour de l’œil qui l’habille et le sublime.
    Et je ne suis pas la seule ! Ma filoute depuis ses 3 ans voulaient à tout prix des lunettes. Mais problème malgré ma bonne volonté et deux rendez vous chez des ophtalmo ma grande avait une excellente vue !
    Et c’est à ses 5 ans qu’on a voulu la récompenser pour une nouvelle étape d apprentissage quelle venait de réaliser : abandon des tétines qu’on lui a demandé ce qui lui ferait plaisir qu’elle a encore demandé : des lunettes de vue !
    Alors ni une ni deux direction Affllelou près de chez nous.
    Je me suis sentie un peu con en demandant a l’opticien si on pouvait acheter les lunettes d exposition directement avec les verres neutres mais finalement il a été attendri et ma grande a pu repartir avec ses vraies fausses lunettes et une jolie boîte avec le chiffon (Le saint graal) offerts 😉
    Elle les a beaucoup porté et les a toujours même si elle ne les mets plus maintenant :p

    Aimé par 1 personne

    1. C’est chou cette anecdote.
      Concernant la mise en valeur du regard, cela dépend de la patologie : mon fils est légèrement hypermétrope donc oui son regard n’est pas changé drastiquement pour les lunettes.
      Par contre j’étais myope… très myope… et je portais des culs de bouteille. Je peux t’assurer que les lunettes de myopes ne mettent pas le regard en valeur : l’oeil parait minuscule à travers les carreaux
      Merci pour ton commentaire 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. Ma fille a commencé a porter des lunettes à 9 mois (légère hypermétropie avec pour conséquence un léger strabisme). Ca m’a fait un peu de peine quand je l’ai appris, d’autant plus que le papa et moi avons une vue parfaite. Mais finalement on s’y habitue très vite n’est ce pas?

    J'aime

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s