#10 du mois·Le quotidien

L’expédition [#10dumois]

3 enfants en 3 ans Expedition chLoulou joue tranquillement dans le jardin. Assis sur le porteur bleu, les yeux dans le vague, il roule d’avant en arrière en chantonnant. Couché par terre non loin de lui, Doudou Castor prend le soleil.

Soudain les oiseaux arrêtent de chanter.
Loulou suspend son mouvement machinal, relève la tête, cesse de chantonner.

Le ciel s’est couvert d’un coup.

La pluie arrive, il entend déjà le tonnerre.
Loulou a peur.
Il se met debout, faisant tomber le porteur bleu. Attrapant machinalement son Doudou, le petit garçon remonte la terrasse, jusqu’à rejoindre la porte vitrée pour rentrer dans la maison par la salle de jeu.

La porte est fermée.

3 enfants en 3 ans Expedition 6.jpgIl pousse, aussi fort qu’il le peut.
Elle ne bouge pas.

Tout à coup, il les entend : Les monstres sont tous près.

L’enfant ne les voit pas, mais sent déjà le courant froid de leurs haleines fétides.
Loulou est trop petit pour savoir ce que fétide signifie…
Mais il est certain que ce n’est pas un truc chouette.
Alors il pousse la porte, aussi fort qu’il le peut, donne des coups de pieds dedans, tape sur la vitre avec ses mains pour essayer de l’ouvrir.

La porte fenêtre ne bouge pas.

Au travers de la vitre, Loulou voit Maman qui joue aux cartes avec Ririe et Fifi. Ils rient ensemble.

Loulou crie.
Maman ne se retourne pas.
Elle a des cartes de toutes les couleurs dans les mains. Elle dit quelque chose à Ririe, lui donne une carte jaune.

A travers la fenêtre fermée, Loulou ne les entends pas.3 enfants en 3 ans Expedition 9.jpg Il voit Fifi qui proteste, puis Maman qui lui fait un bisou en le serrant fort dans ses bras. Fifi regarde Maman en souriant.

Loulou essaye d’attirer leur attention pour qu’ils viennent lui ouvrir. Il crie, aussi fort qu’il le peut.
Maman ne se retourne pas.

Les monstres se rapprochent. Loulou se retourne et les voit.

Ils ont de grands yeux rouges et noirs. Ils ont des grandes bouches avec des dents pointues. De la bave sort de leurs lèvres, de la morve jaillit de leurs nez.

Loulou sert fort Doudou Castor contre son cœur.

Les monstres sont entrain de courir vers lui. Loulou crie de nouveau, frappe la porte fenêtre de toutes ses forces avec sa main gauche, celle qui ne tient pas son doudou.

Il voit son Papa dans la salle de jeux. Papa d’amour qui rit avec Maman. Il voit Ririe qui dessine pendant que Fifi joue avec la dépanneuse.

Personne ne l’entend.

3-enfants-en-3-ans-expedition-2.jpgLes monstres sont là, ils attrapent Doudou Castor par les pieds, tirent sur lui pour l’arracher à Loulou : les monstres vont les manger, Doudou et lui !

Loulou se réveille en sursaut.

 

Il est dans son lit. Doudou Castor comprimé entre ses bras peine à respirer.

L’enfant sent un ‘poumpoum »poumpoum’ dans son corps.
Il a chaud.
Il a peur.
Il a envie de pleurer.

Loulou sent encore l’haleine fétide des monstres sur son visage. Le petit garçon n’aime pas les monstres. Il n’aime pas le fétide.
Même s’il ne sait pas ce que fétide veut dire.

Les yeux grands ouverts, Doudou contre son cœur, il est aux aguets. Un bruit régulier, rassurant l’aide à reprendre une respiration normale. Un peu de lumière vient jusqu’à lui depuis la fenêtre de sa chambre.
Maman et Papa sont d’accord pour ne pas fermer le volet complètement.

Mais il ne fait pas jour. Il y a des ombres.

3 enfants en 3 ans Expedition 4.jpgLoulou n’aime pas les ombres. Pour se rassurer, il tourne son regard vers les chiffres lumineux du réveil posé sur sa table de chevet. Doudou Castor toujours contre lui, il enfourne son pouce dans la bouche. Le bruit de sucion, le mouvement de sa langue contre son doigt lui font du bien.

Loulou se résonne

Il est un grand petit garçon qui va à l’école.
Il n’a plus de couche… en journée.
Il sait sauter à pieds joints, jouer du piano et chanter plein de chansons.
Machinalement, son index bloque l’écharpe de Doudou Castor contre son nez.

Lentement les paupières de l’enfant s’alourdissent.

Un bruit régulier, familier, le berce. Ce n’était qu’un mauvais rêve. Il n’y a pas de monstre dans la chambre. Les monstres, dans la vraie vie, n’entrent pas dans la maison.

Loulou est grand : Il a trois ans et demi. Il sait qu’il n’y a pas de méchants sous son lit : Maman lui a promis.
En plus, Papa a vérifié ce soir en quittant la chambre.

Oui, mais c’était avant qu’il ne fasse dodo.
C’était avant que les monstres ne viennent dans ses rêves.
C’était avant que Papa et Maman ne lui ouvrent pas la porte de la salle de jeu.

Les yeux de nouveaux grands ouverts Loulou scrute l’obscurité.

3 enfants en 3 ans Expedition 8.jpgLes ombres le regardent. Elles lui font peur. Elles ressemblent à des monstres.

Si c’étaient vraiment des monstres ?
Si les gros monstres fétides -quel que soit le sens de ce mot- guettaient le moment où il s’endormirait pour revenir dans les rêves de Loulou ?

Mieux vaut ne pas dormir.

Comme cela les monstres ne reviendront pas. Son Doudou Castor serré contre lui, Loulou garde les yeux résolument ouverts.
C’est ennuyeux d’avoir les yeux ouvert quand on a envie de faire dodo.
Oui, mais les monstres resteront tranquille tant qu’il ne dormira pas.

Le petit enfant s’ennuie : le méchant dodo a envie de venir. Il essaye de prendre Loulou pour qu’il retourne voir les monstres fétides. Loulou n’aime pas les monstres fétides, peu importe ce que fétide veut dire : Fétide, c’est moche comme mot.

Fétide.
Monstre fétide.
FETIDE.
MONSTRE FETIDE !

Loulou a envie de dodo. Il a les larmes au bord des yeux. Le mot fétide tourne dans sa tête, l’angoissant chaque fois un peu plus.

Pour se rassurer l’enfant écoute le bruit régulier et familier qui lui parvient par la porte ouverte de sa chambre. Cela fait comme un raclement.
C’est Papa ? Papa qui fait dodo ?
Le petit garçon se redresse dans son lit : il a un plan.

Tenant Doudou par un bras, Loulou s’allonge, le ventre sur son matelas, perpendiculairement à son couchage. Petit à petit, il recule ses jambes. Ses petits pieds gigotent dans le vide.

Loulou prie pour que les monstres fétides ne l’attaquent pas quand il touche le sol.

3 enfants en 3 ans Expedition 7.jpgPas le temps de réfléchir : entrainé par son poids, le petit garçon tombe du lit, atterri sur le sol de la chambre. La sensation du plancher sous ses pieds nus lui fait du bien : les monstres fétides n’aiment pas le plancher en bois décide-t-il.

D’un pas presque résolu, l’enfant contourne le lit, rejoint la porte entrebâillée l’ouvre. Il sort de la pièce, referme immédiatement la porte pour que les monstres fétides restent coincés.

Un pied après l’autre l’enfant traverse le couloir silencieusement, pousse la porte la plus proche de la sienne. Il reste immobile un moment sur le seuil de la chambre. Du lit provient le bruit le plus rassurant au monde : les ronflements de Papa.

Loulou aime quand son Papa ronfle en dormant. Maintenant qu’il est tout près, il entend aussi la respiration de Maman. Ses deux parents font dodo. Loulou hésite encore quelques secondes.

Il est un grand petit garçon, il peut le faire.

3 enfants en 3 ans Expedition 3.jpg

Un pied après l’autre, comme Fifi et Ririe le lui ont appris. Loulou envoie Doudou Castor sur le lit de ses parents, ne gardant qu’une de ses pattes dans sa main. Se mettant sur la pointe des pieds, l’enfant lève sa jambe droite aussi haut qu’il le peut. Son pied prend appui sur le haut du montant du lit. S’aidant de ses deux bras, il se hisse, se retrouve allongé entre ses parents sur la couette.

Yeux grands ouverts, à l’affut, l’enfant observe alternativement les deux formes immobiles. D’un côté les ronflements, de l’autre la respiration avec le nez un peu bouché… comme celui de Loulou. Maman et Papa font dodo.

L’enfant rampe doucement entre eux. Arrivé en haut du lit il se redresse, se retourne. Il est assis entre les deux têtes de ses parents. Tout doucement, sans faire de bruit ni de mouvement brusque, le petit garçon soulève la couette. Il glisse dessous Doudou Castor puis, lentement et doucement, ses pieds et enfin ses jambes.

Papa et Maman ne bougent pas.

Leurs respirations régulières sont un appel au sommeil. Centimètre par centimètre l’enfant s’allonge entre ses parents. Il récupère son doudou qu’il prend entre ses bras. Son petit popotin vient se caler contre le buste de son Papa. Son petit museau vient se fourrer dans le cou de sa maman. Son nez respire l’odeur la plus apaisante au monde.

Il est au chaud.

3 enfants en 3 ans Expedition 5.jpgLe dodo peut venir maintenant. Les monstres fétides ne viendront pas le chercher ici. Jamais ils n’oseront s’attaquer à Loulou avec Maman et Papa qui sont là pour le protéger.

Le pouce dans la bouche, l’écharpe de doudou calé contre son nez par son index, l’enfant ferme ses yeux. Il respire la bonne odeur de Maman, écoute le doux son des ronflements de Papa. Le dodo l’enveloppe progressivement.

Il est bien.
Le dodo est là.
Les monstres fétides sont loin.

Ça veut dire quoi fétide au fait ?

090917_1755_Laleondepo1.jpgLe #10 du mois est un défi blog. Il s’agit, à date fixe, de publier un article sur un thème imposé (les explications du concept sont ). Le #10dumois, est pour moi l’occasion de faire un article d’un genre différent, puis d’aller découvrir ce que les collègues, avec leurs blogs très variés, ont produit .
Ce mois ci  le thème est « Quand vient la nuit »

 

3 enfants en 3 ans expéditon bas.jpg

 

15 commentaires sur “L’expédition [#10dumois]

  1. ah les cauchemars. Moi aussi je m’en souviens encore.
    C’est tellement chouette raconté du point de vu de l’enfant, ça donne forcément envie de le rassurer (plutôt que de le gronder puisqu’il nous réveille au milieu de la nuit) .
    Bon par contre, le concept de ronflement apaisant est audacieux XD

    Aimé par 1 personne

  2. Les monstres fétides… encore un combat de toutes les nuits ❤
    Pilou1 et Pilou3 ont la même technique que Loulou et c’est de loin celle que je préfère.
    Par contre ils demande avant de monter dans le lit 😉 et hop hop hop ça escalade tout ça. Et bien souvent je suis la seuls gardienne de ce secret puisque même en se levant, Papa n’a toujours pas remarqué la présence d’un petit intrus dans le lit 😀

    Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s