#10 du mois·Le quotidien·Les idées reçues

Comment je foire les partenariats… #10dumois

Je ne suis pas faite pour vivre de mon blog ! C’est plus fort que moi…

Aujourd’hui je viens de décider que zut, tant pis, je n’allais pas jusqu’au bout de mon échange de service avec Smartphoto (suis bonne fille, pour m’excuser de ne pas donner suite à leur aimable proposition, je les cite). Ce qui est idiot, c’est que j’ai pris cette décision alors que j’ai le bon cadeau dans ma boite courriel et que j’ai préparé mes articles à imprimer dans un panier dont le montant est proche de celui du bon d’achat.

3enfantsen3ans partenaire haut.jpg

Je ne peux pas, ne veux pas aller jusqu’au bout.

Même si c’est une perte de temps pour mon contact et, encore plus pour moi.

Ma décision est prise. Je ne donnerai pas suite.

Remontons le temps pour essayer de comprendre ensemble

3enfantsen3ans-partenaire-2.jpgDébut avril, un mail de contact parmi les quelques autres, de la part d’une personne en charge des partenariats pour cette entreprise d’impression de cadeaux personnalisés. Pour une fois, la personne a pris le temps de lire la page d’accueil de mon blog. Au risque de vous surprendre (ou pas), la plupart de mes propositions de partenariats émanent de personnes qui ne lisent aucunement 3enfantsen3ans.com (et font des propositions hors cible). Ce message évoquant mes ‘castors juniors’ a donc retenu mon attention (il m’en faut peu, je suis une grande curieuse).

Comme j’avais un peu de temps (c’était avant le rush de ces deux derniers mois), j’ai été voir le site en question. Il est simple, classique, proche de ceux de ses concurrents. Sur ma lancée, toujours mue par ma curiosité (un jour elle me perdra celle-là), j’ai répondu au ‘chargé des partenariats’. Dans les échanges suivant, j’ai testé le contact, lui expliquant que j’avais déjà eu une offre similaire mais que cela avait planté parce que l’entreprise n’avait pas voulu que j’utilise cette photo sur un de leurs produits :

3 enfants en 3 ans lizier

Le monsieur de Smartphoto m’a répondu que pour lui pas de souci : la qualité de l’impression prime, donc si la photo de base est correcte (en terme de pixels) la vie est belle. Il m’a proposé de faire du shopping chez lui pour la fête des mères. Je suis retourné visiter son site mais n’ai pas été très emballée par les produits qu’il proposait pour l’occasion.

Le monsieur m’a proposé des articles pour l’anniversaire de Fifi début mai. J’ai été encore moins convaincue… Pas par défaut de qualité ou d’originalité, mais parce que je prends beaucoup de plaisir à tout préparer moi-même, faire participer mes enfants aux choix des motifs de leurs décorations de fête (entre la sirène-fée et le chevalier-pas guerrier, je me suis régalée cette année).

Certains produits ont tout de même attiré mon attention.

Il y a des étiquettes pour valises, des jeux que l’on personnalise et une bouteille thermos petit format qui pourraient me servir lorsque je suis hors de chez moi. Cela tombe bien, cet été nous faisons un circuit de trois semaines à l’étranger avec de nombreuses étapes.

Et si je faisais un kit voyage ?

Le partenaire est d’accord avec mon idée, il m’envoie deux codes promo, un pour moi et un pour vous. Nous sommes fin avril et je lui affirme que je vais commander début mai pour un article courant du mois.

Le temps passe. Une semaine, puis plusieurs.

3enfantsen3ans-partenaire-7.jpgCertes, je suis submergée par le travail… Cependant,  si faire mon métier est réellement chronophage, je m’étonne moi-même de ne pas trouver le temps de le prendre pour utiliser un bon d’achat offert gracieusement.

Un mois plus tard, les urgences continuent à se suivre, les ‘contrariétés’ aussi. Rien cependant qui puisse justifier mon manque d’entrain. De temps en temps je pense à ce partenariat en cours, mais jamais au point de retourner sur le site.

Allez, faut que je m’y mette tout de même !

Cette semaine, après deux mois sous une cascade de travail, je souffle enfin un peu. Mes corvées administratives, repoussées en toute conscience depuis plus de 8 semaines, vont devoir être faites.

Comme ce sont des corvées, je cherche des échappatoires. J’écris un article pour mon blog (il sera publié après celui-ci). Je fais du tri dans l’ordinateur, fais de l’archivage, avance certains dossiers personnels.

Tiens, si je commandais les fameux articles Smartphoto ? (3 citations de la marque, dont deux en gras, et c’est gratuit mes amis). Je me connecte au site, part à la pêche aux images de mes enfants, prépare virtuellement de jolis articles personnalisés à imprimer et faire livrer à la maison.

Quatre-vingt-dix minutes à chercher, mettre en forme, valider. A l’heure où je tape ces mots, mon panier est quasiment plein, je n’ai plus qu’à entrer le code promo pour commander.

 

Mais je n’arrive pas à le faire.

 

3enfantsen3ans-partenaire-9.jpg

Pourquoi ne puis-je accepter ce cadeau contre service ?

 

Chassez le naturel, il revient au galop ?

Les produits sont bien. L’entreprise est une entreprise comme les autres. Et c’est cela qui me dérange en premier lieu : je n’ai pas spécialement envie de la promouvoir. Attention, je n’ai absolument rien de négatif à écrire, tout va bien, ils sont certainement très pro et mon contact chez eux est absolument charmant.

3enfantsen3ans-partenaire-8.jpgCependant la principale raison de mon recul est plus instinctive. En préparant ma commande, j’ai sélectionné des clichés montrant mes enfants de dos pour pouvoir présenter des objets dans l’article qui suivrait. J’ai fouillé sur le site pour trouver quelque chose de correct qui ne prendra pas (trop) la poussière chez moi, par pour acheter quelque chose dont j’avais réellement besoin. J’ai hésité longuement avant de préparer un porte clé à offrir en cadeau à mon frère, parce que ce n’était pas sur ma feuille de route.

D’un coup, j’ai réalisé que je ne choisissais pas les images et les articles en fonction de moi, mais en fonction de vous.

Pour la première fois, j’ai eu la désagréable sensation de n’être plus moi-même face à mon blog, mais une personne employée.

3enfantsen3ans partenaire (10)Cela fait huit ans et demi que je suis travailleur indépendant. J’ai eu de bonnes années, d’autres franchement mauvaises. J’ai surtout choisi une fois pour toutes que le plaisir de travailler avec des gens que je respecte, mon sens éthique en bandoulière, est plus important pour moi que mon chiffre d’affaire annuel. Ceci alors que ces personnes me payent.

Du coup, travailler pour une entreprise que je ne connais pas (et pour un tarif moindre), payée par des objets qui ne me sont pas indispensable ? Alors que je suis en cours de basculement du coté consommation raisonnée loin de la force marketing ?

Est-ce vraiment ce que je veux faire ici, dans ce blog qui est mon loisir, l’expression de ma passion pour l’écriture ?

 

Depuis mon enfance, si je ne crois pas en quelque chose, ma motivation tombe comme une pierre au fond de l’eau.

 

3enfantsen3ans-partenaire-1.jpgAu plus profond de moi, je réalise brutalement que je ne suis pas faite pour les partenariats… tout simplement parce que je ne suis pas à vendre. Si j’aime un produit, j’ai plaisir à en parler à l’occasion. Je l’ai fait récemment en parlant de Penn Ar Box* et de Julien l’inventeur de cette idée qui promeut la Bretagne (et les ESAT).

Me payer pour que je parle de quelque chose n’est pas nécessaire (enfin vous pouvez quand même me faire un cadeau : j’aime les cadeaux). Alors tant pis, pas de produits photo pour moi, ni de bon cadeaux pour vous (mon unique regret dans cette affaire**).

Cette (mes)aventure m’a fait comprendre quelque chose d’important

J’ai gaspillé mon temps et fait gaspillé son temps à J. de Photosmart (dernière citation gratuite)Mais j’ai découvert que ma liberté m’est aujourd’hui nettement plus importante qu’un profit, même simple et sans conséquence.

 

Les leçons de vie, cela n’a pas de prix, n’est-ce pas ?

 

3enfantsen3ans partenaire bas.jpg

Crédit images : 3enfantsen3ans.com et pixabay

Article non sponsorisé (donc)

*Suite à mon post sur Facebook, Penn Ar Box vous offre 10% de réduction sur votre commande fête des pères avec le code promo 3ENFANTS. Si vous voulez commander autre chose et que le code ne passe pas, contactez moi en privé, j’irai lui faire du charme

** J’ai fait un courriel à mon contact avec le brouillon de cet article. S’il maintient son bon cadeau, vous en serez informés.
Quand à utiliser quand même mon bon d’achat ? D’une part je n’ai que faire des articles de cette marque et d’autre part je suis trop honnête pour abuser (mes scrupules sont un poids permanent 😦 ).

PS : saurez-vous trouver quelle chanson se cache dans le titre de cet article ?

 

 

090917_1755_Laleondepo1.jpgLe #10 du mois est un défi blog proposé par Claire Egalimère. Il s’agit, à date fixe, de publier un article sur un thème imposé (les explications du concept sont ). Le #10dumois, est pour moi l’occasion de faire un article d’un genre différent, puis d’aller découvrir ce que les collègues, avec leurs blogs très variés, ont produit .
Ce mois ci  le thème est « Je me sens chez moi »

 

18 commentaires sur “Comment je foire les partenariats… #10dumois

  1. Je te comprends à 100% ! J’ai plusieurs fois commencé à rédiger des articles sponsorisés pour finalement laisser tomber, ce n’était pas « moi » tout simplement. Et pas de chance, la seule fois où j’aurais bien voulu (une émission télé bien connue dont le thème du jour était les mariages hors du commun souhaitait que je vienne témoigner de mon mariage double) j’étais enceinte de 7 mois et me déplacer sur Paris pour le tournage n’étais pas possible 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu me rassures un peu… je me sens tellement stupide de ne pas saisir ces opportunités.
      Mais en même temps, écrire un article sponso prend du temps.
      Là ce qui est idiot c’est que j’avais fait 85% du chemin.
      Bref : qu’est ce que ton mariage avait d’hors du commun ?

      J'aime

      1. 😅 Avec ma belle soeur (la soeur de mon mari) nous avons fait un mariage double : mon mari et moi et ma belle soeur et son mari , en 1 seule cérémonie aux Antilles. Et qui plus est, les 2 mariés avaient le même prénom 😂

        Aimé par 1 personne

  2. La question des partenariats, c’est quelque chose ! Je trouve que c’est tout à ton honneur de te questionner sur tout ça et de faire ce choix pour rester fidèle à toi même et à tes valeurs. Droite dans tes bottes quoi 😉
    PS / Impossible de trouver la chanson qui se cache dans tes mots, ça me turlipine ! Qu’est ce donc ?

    J'aime

    1. Droite dans mes bottes, ce n’est pas un choix… Mais oui, cela me questionne sur qui je suis : des fois on trouve des réponses sur sa personnalité de manière inattendu c’est l’objet de cet article…
      Pour la chanson, le titre de l’article reprends les paroles de la fin d’un chant très connu rendu célèbre (composé pendant) par la résistance durant la WW2. « Liberté, Liberté Chérie, je dirais tu es à moi »

      J'aime

    1. Oui, c’est un vrai boulot… plus intense encore que celui qui fait bouillir la marmite !
      Par contre, je suis étonnée, vu ton succès, que tu ne croules pas sous les demandes. Peut être aussi que cela se sent vite quand un blogger ne cherche pas les cadeaux ?

      J'aime

      1. Picou a des partenariats sympas qui n’ont rien à voir avec la puériculture. En plus ses articles sont bons, donnent un vrai point de vue… en fait elle me prouve que c’est possible de prendre des partenariats sans vendre son âme.
        Je crois que c’est réellement une question de personnalité

        Aimé par 1 personne

      2. Oui mais tout le monde n’a pas le talent et l’aisance à écrire sur tout de Picou !
        Par puériculture, j’entendais sujets sérieux sur la parentalité. Mais tu as raison, c’est une question de personnalité : mes articles sont trop fantaisistes pour attirer les demandes de partenariats. Et finalement ça me va !

        Aimé par 1 personne

  3. Bravo 😉
    Je suis pleinement en accord avec le fait de rester soi-même. Je te l’accorde on sait toutes les deux que ce n’est pas forcément facile à vivre au quotidien ♡
    En plus je ne suis pas bon public de ce genre d’articles. Souvent je ne me sens pas du tout concernée.
    Je continue de lire pour ce que tu es ♡♡♡

    Aimé par 1 personne

  4. Merci parce que les articles sponsorisés pour des sites auxquels la blogueuse ne croit pas, c’est ennuyeux à lire, et ça enlève le plaisir de glaner d’article en article sur le Reader de WordPress. Moi aussi ´ je te lis pour ce que tu as de sincère à dire, et c’est ta sincérité qui fait toute la saveur de ton blog. Donc MERCI 😊

    Aimé par 1 personne

Un commentaire et ma journée s'éclaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s